Etudes : L’extrait de racine de pissenlit tue les cellules leucémiques, les cellules cancéreuses de la prostate et le mélanome chimio-résistant !

Accueil » News » Etudes : L’extrait de racine de pissenlit tue les cellules leucémiques, les cellules cancéreuses de la prostate et le mélanome chimio-résistant !

Ils ne sont peut-être pas les bienvenus dans votre jardin, mais il s’avère que les pissenlits ont un potentiel énorme pour aider les personnes atteintes de cancer.

Le mélanome chimio-résistant est aujourd’hui le type de cancer le plus répandu chez les Américains âgés de 25 à 29 ans. La seule option que les médecins peuvent offrir à aux patients atteints de ce cancer est la chirurgie pour retirer la tumeur, suivie par une immunothérapie a métastasé.

Une alternative en vue :

Tout cela va peut-être changer, grâce à une plante modeste que beaucoup de gens éliminent de leurs jardins. À l’Université de Windsor, en Ontario, le Département de chimie et de biochimie a démontré que l’extrait de racine de pissenlit peut entraîner la mort de cellules de mélanome humain sans entraîner de toxicité.

En fait, leur étude initiale a montré que les cellules cancéreuses se désintégraient dans un délai de 48 heures, tandis que les cellules saines n’étaient pas affectées. L’étude a été menée par le professeur Siyaram Pandey, PhD.

Thé concentré à base de pissenlit utilisé dans des essais cliniques

Ces résultats prometteurs ont incité l’organisation à but non lucratif Mitacs à contacter AOR Inc., une entreprise de Calgary spécialisée dans la production de produits de santé naturels, afin de développer une poudre de thé de pissenlit nettement plus résistante que celle des magasins d’aliments naturels.

Ils y parviennent en fraisant la racine de pissenlit, en en dérivant un extrait, puis en la lyophilisant en une poudre que les patients dissolvent dans de l’eau chaude puis boivent.

AOR produit 6 000 doses de ce thé pour un essai clinique qui aura lieu au Windsor Regional Cancer Centre, et impliquera 30 patients atteints de divers types de cancer, dont la leucémie, qui n’ont pas eu de succès avec le traitement conventionnel.

Une déclaration sur le site Web du projet de racine de pissenlit à l’Université de Windsor rapporte que « Depuis le début de ce projet, nous avons pu évaluer l’effet d’un simple extrait aqueux de racine de pissenlit dans divers types de cellules cancéreuses humaines en laboratoire et nous avons observé son efficacité contre la leucémie à cellules T humaine, la leucémie myélomonocytaire chronique, les cancers du pancréas et du colon, sans aucune forme de toxicité pour les cellules non cancéreuses. De plus, ces études d’efficacité ont été confirmées chez des modèles animaux (souris) qui ont été transplantés avec des cellules cancéreuses humaines du colon ».

VOUS AIMEREZ AUSSI