Une étudiante du secondaire prouve qu’une recette amérindienne détruit les cellules cancéreuses.

Accueil » News » Une étudiante du secondaire prouve qu’une recette amérindienne détruit les cellules cancéreuses.

Autrefois, nos ancêtres ne disposaient que de plantes médicinales pour traiter les maladies dont ils souffraient. Désormais tombé dans l’oubli, ces remèdes naturels pourraient encore s’avérer utiles de nos jours, et même contre certaines des conditions les plus redoutées actuellement, à savoir le cancer.

Malheureusement, les expériences personnelles avec des plantes médicinales transmises de génération en génération, ne sont toujours convaincantes, à moins d’être prouvées par des études scientifiques, nécessitant des fonds énormes, et sponsorisées par des entreprises qui veulent souvent que les résultats soient à leur avantage. Toutefois, prouver les valeurs médicinales d’une plante provient souvent d’une source inattendue.

La découverte de Destany :

Lorsque Destany «Sky» Pete, des tribus Shoshone et Paiute de la réserve indienne de Duck Valley dans l’Idaho et le Nevada, discutait avec un chef de sa communauté, elle apprit que les problèmes de santé modernes auxquels était confronté la tribu, sont en grande partie dus au manque d’aliments traditionnels dans leur régime.

Une recette particulière a été mentionnée lors de la discussion, Il s’agit du « Toishabui » ou pudding de cerise. Comme Sky l’a découvert plus tard, l’un des avantages pour la santé du pudding de cerise est ses propriétés anticancéreuses.

Elle a décidé de vérifier cela en menant une expérience avec l’aide du professeur de biochimie Dr Ken Cornell à l’Université de Boise State. Le Dr Cornell a testé quatre types de spécimens de cerisier sur les cellules cancéreuses du sarcome utérin.

Un seul échantillon a réussi à inhiber la croissance des cellules cancéreuses, et c’était le pouding traditionnel à la cerise. En seulement 24 heures, les cellules cancéreuses ont commencé à mourir. Les autres spécimens manquaient d’une partie importante du pudding, à savoir les fosses de cerisier.

Une découverte qui a valu le premier grand prix de l’année  :

La preuve qu’une autre plante est bénéfique pour traiter le cancer  a été bien célébrée dans la communauté. Et l’expérience du pouding à la cerise a remporté le premier grand prix de l’Elko County Science Fair 2017, au Nevada, en battant plus de 440 autres projets.

Déjà focalisé sur l’avenir, Sky prévoit de mener des expériences sur d’autres types de cellules cancéreuses, cela sur une période plus longue. « J’ai l’impression que nos ancêtres étaient vraiment en bonne santé. De nos jours, nous sommes victimes de notre alimentation avec des maladies comme le diabète. Mais à l’époque, c’était notre nourriture qui nous maintenant en bonne santé « , a déclaré Sky.

Recette traditionnelle de pudding à la cerise :

La recette du pouding à la cerise peut varier légèrement d’une tribu à une autre, mais l’aspect le plus important est d’utiliser le fruit de cerise entier avec les noyaux.

Mais, notez aussi que la cerise de Virginie est différente de la cerise noire ainsi que d’autres types de cerises. La même recette avec autre chose que la cerise de Virginie, peut ne pas avoir des effets similaires.

Voici une recette qui a été soumise sur le site Web de l’Université d’État de l’Idaho.

Choisissez des cerises de Virginie fraîches dans les arbres. Lavez-les et placez-les sur une surface de dure, de préférence de la pierre (un mortier en pierre peut être utile. Certaines personnes utilisent un hachoir à viande pour hacher les fosses).

Écraser les baies avec les fosses, puis placez les baies écrasées dans une petite casserole d’eau bouillante, et laissez bouillir jusqu’à ce que l’eau commence à changer de couleur. Commencez à ajouter de la farine au pot jusqu’à ce que vous ayez la consistance d’un pudding liquide.

En ce moment, vous ajoutez du miel selon votre goût et remuez. Retirez du feu, laissez refroidir et dégustez.

Loading...
VOUS AIMEREZ AUSSI