La FDA demande le retrait d’UN MEDICAMENT ANTALGIQUE opioïde du marché des produits pharmaceutiques !

Accueil » News » La FDA demande le retrait d’UN MEDICAMENT ANTALGIQUE opioïde du marché des produits pharmaceutiques !

Pour la première fois, la Food and Drug Administration (FDA) demande à ce qu’une société pharmaceutique retire un médicament antalgique opioïde sur le marché,  cela en raison du risque d’abus qui y est associé. Explication…

Ce jeudi, la Food and Drug Administration a recommandé à ce que le groupe Endo Pharmaceuticals retire son antalgique opioïde « Opana ER » du marché. Selon la FDA, les risques liés au médicament l’emportent sur ses avantages qui se limitent au traitement de douleur intense.

Cas d’abus associés à l’Opana ER :

Les médicaments opioïdes comme l’Opana ER se lient aux zones du cerveau qui contrôlent la douleur et les émotions. Ils entrainent une hausse de l’hormone de bien-être, la dopamine, dans certaines zones de récompenses du cerveau et entrainent un sentiment d’euphorie intense.

La FDA demande le retrait de l’Opana ER du marché des produits pharmaceutiques !

Comme le cerveau s’habitue à ses sensations, il faut souvent de plus en plus de médicaments pour atteindre les mêmes niveaux de soulagement de la douleur et du bien-être. C’est ce qui conduit à la dépendance, et donne suite à l’addiction chez les patients.

La décision de la FDA intervient donc en ce sens, son commissaire le Dr Scott Gottlieb déclare que « Nous faisons face à une épidémie opioïde, une crise de santé publique, et nous devons prendre toutes les mesures nécessaires pour réduire la portée d’une mauvaise utilisation des opioïdes et leur abus».

L’Opana ER, un médicament très apprécié des toxicomanes :

Ce n’est pas la première fois que l’Opana ER fasse couler de l’encre. Tout récemment en 2015, il avait été constaté que l’Opana ER était un médicament de choix pour les toxicomanes du center of an HIV outbreak, de l’Indiana. Le médicament est en fait deux fois plus puissant que l’OxyContin, un autre opioïde faisant aussi objet d’abus.

LIRE AUSSI:  Le plus mortel des médicaments en vente libre est toujours dans votre armoire à pharmacie!

Comme décrit sur le site web de son fabricant, l’Opana ER, le chlorhydrate d’oxymorphone, est utilisé pour la prise en charge de douleurs suffisamment intense pour nécessiter un traitement quotidien d’opioïde à long terme, et pour laquelle les options de traitement alternatives ne sont insuffisantes.

Mais à en croire la FDA, cela n’est pas suffisant pour tolérer la vente du médicament qui selon eux, présente plus de risques que d’avantages.

D’autres opioïdes pourraient aussi être interdits de vente :

Le commissaire de la FDA, le Dr Scott Gottlieb assure que « Nous continuerons à prendre des mesures réglementaires lorsque nous voyons des situations où les risques de produits opiacés l’emportent sur leurs avantages, non seulement pour les patients concernés, mais aussi en ce qui concerne son potentiel d’abus et de mauvais traitements. »

Interrogé sur la nouvelle, le Dr Andrew Kolodny, co-directeur de recherche sur les politiques opioïdes au Heller School for Social Policy and Management de  Brandeis University, dit « Mon commentaire est « wow », ceci est très excitant…c’est une grande nouvelle. Mais bien que ceci soit un bon signe pour la lutte contre l’abus d’opiacés, l’Opana n’est pas le seul à devoir être retiré du marché ».

Likez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI