Ce que les femmes pensent de la stimulation prostatique des hommes !

Accueil » Psycho & Couple » Sexualité » Ce que les femmes pensent de la stimulation prostatique des hommes !

Indépendamment de l’orientation sexuelle, tous les hommes sont dotés de cette capacité singulière et explosive d’avoir un orgasme de la prostate. 

Toutefois, la technique, appelée « stimulation prostatique », est étonnamment sous-utilisée en raison de sa stigmatisation et association à l’homosexualité. C’est d’ailleurs la principale raison pour laquelle elle relève d’un sujet tabou.

Un plaisir méconnu :

La prostate est une petite glande située au milieu du pelvis, directement sous la vessie qui appuie contre la paroi frontale de l’anus. Typiquement, elle est de la taille d’une noix, et est un peu plus ferme et plus rugueuse que le reste de la cavité anale.

stimulation prostatique

Même si le sujet est quelque peu tabou, la prostate est une source de plaisir sexuel intense. Bien que méconnue de la grande majorité des gens, certaines personnes ont commencé à appeler la prostate le point G masculin tandis que d’autres ont commencé à se référer à lui comme le point P.

Toutefois, vous ne pouvez pas toucher directement la prostate, mais il est possible de la stimuler indirectement, de façon interne, par stimulation anale et de l’extérieur en exerçant une pression sur le périnée.

Voici ce que les femmes pensent de la stimulation de cet organe :

La stimulation de la prostate, une pratique tout aussi méconnue des hommes que de leurs femmes qui sont indirectement concernées. Comme déjà évoqué,  beaucoup d’hommes associent la stimulation de la prostate à une pratique homosexuelle.

A cause de cela, rares sont les hommes qui souhaitent explorer le plaisir prostatique. Cela se confirme par les témoignages de certaines femmes, comme Nadia. « Je ne savais même pas que la prostate pouvait être une source de plaisir pour un homme », dit-elle.

LIRE AUSSI:
Attendez: Peut-on réellement développer une tolérance aux orgasmes ?

« D’ailleurs, ce n’est pas une zone que mon mari semble avoir envie d’explorer sexuellement. Si par inadvertance, dans le feu de l’action, mes mains s’aventurent un peu trop près, il les repousse direct, bien qu’il n’y ait absolument aucune intention de ma part de m’approcher de son anus et de sa prostate ! Ce n’est tellement pas inné chez moi, ce n’est pas dans mes références en matière de sexe», ajoute Nadia.

Mais, si les hommes ne semblent pas très emballés à l’idée de se faire « doigter » par leur partenaire, celles-ci ne sont pas non très à l’aise avec la pratique.

De toute façon, si vous voulez apprendre à trouver et à stimuler votre propre prostate ou celle de quelqu’un d’autre, voici un guide. Comme l’explique la Dr Axelle Romby, médecin sexologue à Paris, « dans le cadre du plaisir prostatique, on touche aux selles, ce qui peut être insurmontable chez certaines femmes ».

De ce fait, Nadia dis être plus ouverte à la stimulation externe, qu’interne. Elle raconte que « si mon mari en avait vraiment envie, je pense que je pourrais essayer de lui faire ce plaisir. Mais je commencerais par une stimulation externe, ou alors je mettrais un gant. »

Ainsi, au-delà de la stigmatisation et l’association de cette pratique à l’homosexualité du côté hommes, il y a aussi la barrière de l’hygiène qui reste à franchir chez les femmes.

Likez et Partagez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI