Un fermier américain révèle que « ces 3 allégations sur les étiquettes de viande de poulet sont fondamentalement dénuées de sens » !

Accueil » News » Un fermier américain révèle que « ces 3 allégations sur les étiquettes de viande de poulet sont fondamentalement dénuées de sens » !

Les Américains sont de plus en plus préoccupés par l’industrie de la viande depuis que le Congrès vient d’abroger la loi sur l’étiquetage du pays d’origine sur la viande de bœuf et de porc, privant ainsi les consommateurs du droit de savoir d’où vient la viande qu’ils consomment.

Mais il se trouve qu’il y a peut-être autant de raisons de s’inquiéter de la viande américaine, en particulier de la viande de poulet. L’industrie de la viande de poulet est très secrète quand il s’agit de leurs fermes. À moins d’être un initié, vous n’entendrez généralement pas parler de ce qui se passe derrière des portes closes.

Les révélations d’un ancien fermier :

Ce courageux fermier américain qui est sous contrat avec une entreprise de transformation de la viande, a emmené un journaliste RT dans le poulailler de Fairmont, en Caroline du Nord, pour assister aux horribles secrets que cache la compagnie.

L’entreprise décrit beaucoup d’informations sur l’étiquette  du paquet de viande de poulet, sauf qu’aucune d’entre elles ne semble être vraie. La viande est censée provenir de poulet sans cage sans l’utilisation d’hormones ou de stéroïdes.

Mais en réalité, les poulets sont entassés dans la ferme sans air frais et bénéficie à peine d’espace pour se déplacer. Ils marchent sur leur propre fumier plein de bactéries, sont malades et meurent en grand nombre chaque jour, parfois tout un troupeau à la fois.

LIRE AUSSI:  Un docteur de Harvard est en train de changer à jamais les maisons de retraite !

Retrouvez la suite des révélations faites par le fermier :

Le fermier qualifie les étiquettes qui prétendent «sans cage» et «sans hormones ni stéroïdes» de vides de sens. « Ils mettent des choses sur les étiquettes et montrent des choses dans des publicités qui sont si éloignées de ce qui se passe réellement dans ces granges », révèle le fermier.

Révélant ainsi la présence de produits pharmaceutiques dans leur alimentation, le fermier dit que « sans ces produits dans leur alimentation, ces volailles ne pourraient pas survivre dans les conditions odieuses où ils sont élevés ».

Même si l’utilisation d’antibiotiques a été interdite, les médicaments qui ne sont pas classés comme antibiotiques et qui sont administrés aux volailles, peuvent être tout aussi nocifs.

Juste une séquence de trois minutes nous ouvre les yeux sur les conditions horribles dans lesquelles vivent les poulets, et les mensonges flagrants que la ferme industrielle répand autour de la viande.

A la fin du reportage, le fermier nous rappelle la citation de l’ancien secrétaire d’Etat Henry Kissinger: « Contrôlez la nourriture et vous contrôlez les gens. »  Nous nous rapprochons dangereusement de cette réalité, où les grandes entreprises contrôlent tout ce que nous mangeons.

Voici la vidéo :

Likez et Partagez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI