Les gens dans les pays riches meurent de solitude !

Accueil » News » Les gens dans les pays riches meurent de solitude !

Les sociologues ont toujours mis en garde contre les dangers  que représente le fait de mener une vie solitaire. Ce qui est généralement du au vieillissement de la population, le dispersement des familles, mais aussi les cultures qui favorisent l’individualisme par rapport au collectif.

Maintenant, de nouvelles recherches suggèrent que les gens qui tombent dans le piège de cette vie solitaire sont 50% plus susceptibles de souffrir d’une mort précoce que ceux qui restent socialement connecté.

Vivre solitaire provoque une mort précoce :

Des études antérieures ont montré que près d’un tiers des Américains sont solitaires et que 18% des adultes britanniques se sentent  « souvent » ou « toujours » seuls.

Les gens dans les pays riches meurent de solitude !

Les recherches récentes, qui ont rassemblé ses études antérieures en deux méta-analyses, ont associé le problème de la solitude à des complications de santé, et plus particulièrement à la mort prématurée.

Julianne Holt-Lunstad, professeur de psychologie à l’Université Brigham Young dans l’Utah, a présenté les études méta lors d’une réunion de l’Association américaine de psychologie s’étant tenue la semaine dernière.

La première, qui portait sur 148 études représentant plus de 300.000 participants, a constaté qu’une plus grande connexion sociale était associée à un risque réduit de 50% de la mort précoce.

Par contre, une deuxième méta-analyse a rassemblé 70 études, représentant 3,4 millions de personnes des États-Unis, d’Europe, d’Asie et d’Australie. Il a été constaté que l’effet de l’isolement et de la solitude, présente le même risque mortalité juvénile que l’obésité.

LIRE AUSSI:  Un seul médicament pour différentes TUMEURS dont le CANCER...

L’épidémie de la solitude :

«Avec une population de plus en plus vieillissante, l’effet sur la santé publique ne devrait qu’augmenter. En effet, de nombreuses nations du monde suggèrent maintenant que nous sommes confrontés à une «épidémie de solitude, » annonce Holt-Lunstad dans un communiqué de presse.

Ces «épidémies», tout en ne se limitant pas aux pays riches, sont liés à des caractéristiques importantes de la culture aisée. Des éléments tels que la baisse des taux de mariage, les gens ont moins d’enfants, divorcent très souvent, et plus de personnes vivent seules.

En Janvier, les législateurs britanniques ont créé une commission pour lutter contre la solitude. La dite commission travaille maintenant avec plusieurs organismes de bienfaisance axée sur les groupes à risque, y compris les personnes âgées, les réfugiés, les jeunes et les nouveaux parents.

Pour sa part, Holt-Lunstad a suggéré des moyens pour lutter contre ce problème de mortalité précoce. Les gens devraient se préparer socialement et financièrement pour la retraite, dit-elle, parce que tant de liens sociaux sont maintenant reliés au travail.

Les concepteurs et les planificateurs pourraient également jouer un rôle, en assurant que les communautés puissent avoir des espaces sociaux comme des jardins, afin d’encourager le rassemblement et l’interaction.

Likez et Partagez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI