Les gens qui soulignent constamment les erreurs de grammaire sont assez « coincés », selon les scientifiques.

Accueil » News » Les gens qui soulignent constamment les erreurs de grammaire sont assez « coincés », selon les scientifiques.

Dans un article paru dans ScienceAlert, on peut lire : « les scientifiques ont découvert que les personnes qui sont constamment dérangées par les erreurs grammaticales en ligne ont des personnalités « moins agréables » que celles qui les laissent simplement passer ces erreurs.

Si vous avez des amis super-sensibles aux fautes de frappe sur votre page Facebook, les tests psychologiques révèlent qu’ils sont généralement moins ouverts, et sont plus susceptibles de vous juger pour vos erreurs plus que les autres ».

Une propension qui détermine notre personnalité :

Une autre étude scientifique publiée dans PLOS One en 2016, a montré que notre façon de réagir aux fautes de frappe et aux erreurs grammaticales est en grande partie déterminée par notre personnalité.

L’étude a également révélé que cette réaction aux fautes de frappe influence la façon dont nous communiquons (ou peut-être ne communiquons pas très bien) en ligne.

L’auteure principale Julie Boland de l’Université du Michigan dit que : « C’est la première étude à montrer que les traits de personnalité des auditeurs / lecteurs ont un effet sur l’interprétation du langage. » … « Dans cette expérience, nous avons examiné les jugements sociaux fait à propos des écrivains. « 

LIRE AUSSI:
L'huile de cannabis sauve la vie d’un bébé en dissolvant sa tumeur cérébrale après que sa famille ait refusé la chimiothérapie

Selon les nouvelles de l’Université du Michigan: «Les chercheurs ont pris 83 participants et leur ont demandé de lire les réponses par e-mail à une annonce pour un colocataire qui ne contenait aucune erreur ou avait été modifiée pour inclure des fautes de frappe.

« Ces 83 personnes ont ensuite jugé la personne qui avait écrit l’e-mail en fonction de leur intelligence perçue, la convivialité, et d’autres attributs, tels que leur qualité de colocataires. »

La recherche a également montré que les personnes extraverties sont susceptibles de négliger les fautes de frappe et les erreurs grammaticales qui pourraient amener les personnes introverties à juger plus négativement la personne qui commet de telles erreurs.

Likez et Partagez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI