Un homme atteint du cancer du poumon refuse la chimiothérapie et survit contre l’avis de ses médecins !

Accueil » News » Un homme atteint du cancer du poumon refuse la chimiothérapie et survit contre l’avis de ses médecins !

Voici comment Stamatis Moraitis a réussi à survivre miraculeusement au cancer du poumon :

Stamatis Moraitis retourna à Ikaria avec son épouse où ils demeurèrent dans la maison de ses parents. Au début, il passait ses journées au lit, alors que sa mère et sa femme s’occupaient de lui. Avec le temps, son désespoir s’estompa et un fort désir de vivre l’anima de nouveau.

Il renoua d’abord avec la foi, ce qui l’amena à grimper tous les dimanches, la colline jusqu’à une petite chapelle orthodoxe grecque où son père avait été prêtre. De plus, il commença à passer beaucoup plus de temps avec ses amis d’enfance qui venaient lui rendre visite tous les après-midi. Leur discussion se faisait toujours autour d’une ou deux bouteilles de vin local.

Une rémission complète comme récompense :

Durant les mois qui ont suivi, quelque chose d’étrange s’est produite : Moraitis commença à retrouver la forme. Un jour, se sentant très ambitieux, il plante quelques légumes dans le jardin. Il ne s’attendait pas à vivre assez longtemps pour les récolter, mais il aimait profiter du soleil et respirer l’air de l’océan. Il se disait que sa femme Elpikini pourrait profiter des légumes frais après son départ.

Par la suite, six mois s’écoulèrent, mais Moraitis n’était toujours pas mort. Au contraire, il retrouvait de plus en plus de vitalité, il a récolté les légumes qu’il avait plantés dans son jardin.  Se laissant aller à la routine de l’île, il se réveillait quand il le voulait, travaillait dans les vignobles jusqu’au milieu de l’après-midi, déjeunait, puis faisait une longue sieste. Le soir, il est allait souvent à la taverne locale, où il jouait aux dominos jusqu’à minuit.

Les années passèrent mais sa santé continuait à s’améliorer. Près de trois décennies s’écoulèrent sans que Moraitis n’ait perdu la vie. Alors à l’âge de 97, Moraitis eu le courage de se soumettre à un nouvel examen médical pour confirmer ses doutes s’il était complètement guéri du cancer. Il voulait savoir ce qui était arrivé et pourquoi il n’était pas mort.

Les médecins l’ont soigneusement examinés et ont passé en revue ses dossiers médicaux. Les résultats ne montraient aucun signe de cancer du poumon, les médecins disaient qu’il y avait eu une rémission complète. De plus, il apprit que tous les médecins qui avaient prédit sa mort prochaine, avaient déjà tous perdu la vie.

Moraitis décéda finalement à 102 ans, non pas à cause  d’un cancer, mais  d’une mort naturelle.

Page précédente
Loading...
VOUS AIMEREZ AUSSI