Voici comment vos cheveux peuvent vous avertir d’une crise cardiaque plusieurs mois à l’avance !

Accueil » Santé » Voici comment vos cheveux peuvent vous avertir d’une crise cardiaque plusieurs mois à l’avance !

Quelques signaux peuvent nous aider à identifier une crise cardiaque avant qu’elle ne produise. Les voici :

  • Une sensation de vertige.
  • Le cœur qui se serre.
  • Sentir le cœur en train de brûler.
  • Une douleur à la poitrine qui se propage dans le corps.
  • Le cou qui vous fait mal avec la mâchoire également.
  • Se sentir essoufflé sans savoir fait d’efforts.
  • Sentir de l’anxiété et un étouffement.

Dirigez-vous aux urgences quand vous ressentirez toutes ces sensations.

Voici comment les cheveux peuvent signaler une crise cardiaque : 

Étant sensibles au stress, les cheveux peuvent détecter ce qui cloque au niveau du cœur et cela, plusieurs mois avant qu’une crise cardiaque ne se produise, telle était la conclusion d’un groupe de chercheurs canadiens qui ont fait une expérience sur plusieurs patients.

Le journal Stress a publié les résultats de cette étude canadienne dans laquelle on découvre qu’une crise cardiaque peut être repérée 6 mois avant qu’elle ne se produise. C’est à partir du taux de cortisol que les cheveux ressentent le stress annonciateur d’une crise cardiaque.

Dans cette expérience, on a suivi 56 cas de personnes ayant subi une crise cardiaque. Après avoir analysé quelques échantillons de leurs cheveux pour les comparer à 56 autres personnes qui n’ont jamais subi une crise cardiaque de toute leur vie. Après analyse et comparaison des échantillons, le taux de cortisol était anormalement élevé chez le groupe ayant subi une crise cardiaque, au moins une fois dans leur vie.

Selon ces chercheurs canadiens :

Pour évaluer le taux de cortisol dans le corps, on analyse des prélèvements de sang, de salive ou de l’urine, mais cette méthode ne révèle que le niveau de stress d’une journée ou deux, contrairement aux cheveux dont un échantillon peut nous révéler le niveau du stress sur une période allant jusqu’à 6 mois !

A titre d’information, notez bien que cette étude n’a été faite sur des échantillons de cheveux d’hommes et non de femmes.

Page précédente
Loading...
VOUS AIMEREZ AUSSI