Incroyable : les endoprothèses vasculaires (ou stents) ne soulagent pas la douleur thoracique !

Accueil » Santé » Maladies & douleurs » Maladies cardiovasculaires » Incroyable : les endoprothèses vasculaires (ou stents) ne soulagent pas la douleur thoracique !

Une équipe de chercheurs ont rapporté ce mercredi que « l’insertion de stents, une procédure utilisée pour soulager la douleur thoracique chez des centaines de milliers de patients cardiaques chaque année, est en effet inutile pour beaucoup d’entre eux.

Leur étude s’est concentrée sur l’insertion de stents, appelés aussi endoprothèses vasculaires, de minuscules cages métalliques qui servent à déboucher les artères obstrués. Les dispositifs sont salvateurs lorsqu’ils sont utilisés pour ouvrir les artères chez les patients en proie à une crise cardiaque. Mais, ils sont parfois utilisés sur d’autres types de patients, chez qui ils n’ont pas vraiment leur utilité.

L’étude des chercheurs de l’Imperial College London :

La nouvelle étude, publiée dans « The Lancet », a stupéfié les cardiologues de premier plan en allant à l’encontre des décennies d’expérience clinique.

Incroyable : les endoprothèses vasculaires (ou stents) ne soulagent pas la douleur thoracique !

Les résultats soulèvent des questions quant à savoir si les stents doivent être utilisés si souvent, ou même pas du tout, pour traiter la douleur thoracique.

Pour l’étude, le Dr Justin E. Davies, cardiologue à l’Imperial College London, et ses collègues ont fait appel à 200 patients présentant une artère coronaire profondément bloquée ainsi qu’une douleur thoracique assez sévère pour entraver toute activité physique, des raisons courantes pour l’insertion d’endoprothèse.

Tous ont été traités pendant six semaines avec des médicaments pour réduire le risque de crise cardiaque, comme l’aspirine, une statine et un médicament contre l’hypertension, ainsi que des médicaments qui soulagent la douleur thoracique en ralentissant le cœur ou en débouchant les vaisseaux sanguins.

Ensuite, les sujets ont été soumis au processus d’insertion réelle ou fausse d’endoprothèse. C’est l’une des rares études en cardiologie dans laquelle certains patients ont été soumis à une procédure fictive, et dont les résultats ont ensuite été comparés aux patients recevant le traitement réel.

LIRE AUSSI:  Un Enfant se fait opérer au Cœur avec l'Assistance d'un Robot Chirurgien ... Une première en Belgique !!

Voici ce que les scientifiques ont découvert en comparant les résultats :

Dans les deux groupes, les médecins ont enfilé un cathéter à travers l’aine ou le poignet des patients et, avec un guidage par rayons X, jusqu’à leur artère obstruée.

Une fois que le cathéter atteint le blocage, le médecin insérait une endoprothèse. Mais si le patient était soumis à une procédure fictive, le médecin retirait tout simplement le cathéter sans placer l’endoprothèse.

Ni les patients ni les chercheurs les évaluant par la suite ne savaient qui avait reçu une endoprothèse et qui ne l’avait pas reçu. Après la procédure, les deux groupes de patients ont pris des médicaments puissants pour prévenir les caillots sanguins.

Lorsque les chercheurs ont testé les patients six semaines plus tard, les deux groupes ont tous dit qu’ils avaient moins de douleurs thoraciques, et ils s’en sont mieux sortis avec le test qu’avant le début de l’étude.

Mais, les chercheurs ont découvert qu’il n’y avait pas de réelle différence entre les patients. Ceux qui ont eu la procédure de simulacre s’en sont aussi bien sorti que ceux qui ont reçu des stents.

Les cardiologues ont dit que l’une des raisons pourrait être que l’athérosclérose affecte de nombreux vaisseaux sanguins, et placer une endoprothèse dans une seule artère peut ne pas faire beaucoup de différence dans l’inconfort d’un patient.

Likez et Partagez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI