Le fait d’accompagner vos repas avec des boissons sucrées, peut s’avérer plus dangereux que ce que vous imaginez !

Accueil » News » Le fait d’accompagner vos repas avec des boissons sucrées, peut s’avérer plus dangereux que ce que vous imaginez !

La prochaine fois que vous vous rendez dans un restaurant pour commander un hamburger, un sandwich ou un hotdog, pensez à plusieurs reprises avant de demander une cannette de soda en accompagnement, cela pourrait vous sauver la vie…

Selon une nouvelle étude publiée dans la revue BMC Nutrition, arroser un repas riche en protéines avec une boisson sucrée diminue l’efficacité métabolique, ce qui peut inciter le corps à stocker plus de matières grasses. Pour votre bien être, cette habitude que nous avons presque tous, serait donc à éviter dorénavant.

Comment les boissons sucrées décomposent les aliments ?

Nous avons tous déjà conscience que la consommation excessive d’aliments sucrés et l’ingestion de boissons sucrées, sont tous deux mauvais pour votre tour de taille, vos dents, et la santé des autres organes de manière générale.

Ingurgiter des boissons sucrées sur votre repas, peut être pire que ce vous vous imaginez !

Mais cette étude semble montrer que les boissons sucrées influencent la façon dont votre corps décompose les aliments. L’étude menée par le Département américain de l’Agriculture (USDA) a révélé que l’ingestion de boissons sucrées avec un repas, diminue l’oxydation des graisses d’environ 8 pour cent.

Par exemple, si le repas en question était de 15 pour cent de protéines, la boisson sucrée réduit l’oxydation des graisses par une moyenne de 7,2 grammes (0,25 onces). Avec une farine de protéine de 30 pour cent, l’oxydation des graisses diminue de 12,6 g (0,44 onces) en moyenne.

Même les chercheurs se disent étonnées par les résultats qu’ils ont obtenus:

« Nous avons été surpris par l’impact que les boissons sucrées avaient sur le métabolisme quand elles ont été jumelées avec des repas plus riche en protéines», a déclaré l’auteur principal de l’étude, le Dr Shanon Casperson, du Grand USDA-agricole Service de recherche Forks Human Nutrition Research Center.

LIRE AUSSI:  Désormais, le cannabis aide à guérir les os brisés, et les rend même plus forts ! Des Chercheurs de Tel-Aviv en témoignent ...

Pour parvenir aux résultats découverts, les chercheurs ont rassemblé 27 adultes en bonne santé, qui étaient en moyenne âgés de 23 ans, et les ont étudiés pendant deux périodes de 24 heures. Ils ont passé leurs 24 heures dans chambre calorimétrique, qui permet d’évaluer avec précision la dépense énergétique et l’utilisation des substrats énergétiques (protéines, lipides, glucides) d’un individu.

Ils ont reçu dans un premier temps, deux repas contenant 15% de protéines pour le petit-déjeuner et le déjeuner, puis deux autres repas contenant cette fois-ci 30% de protéines. Au bout des 48 heurs, les chercheurs ont donc constaté des irrégularités au niveau du processus de transformation habituelle des nutriments en énergie.

« Nous avons constaté qu’environ un tiers des calories supplémentaires fournies par les boissons sucrées n’ont pas été dépensés, le métabolisme des graisses a été réduit, et il a fallu moins d’énergie pour métaboliser les repas. Cette diminution de l’efficacité métabolique peut pousser le corps à stocker plus de graisse », explique le Dr Casperson.

« Nos résultats suggèrent que l’ingestion de boisson sucrée lors des repas très protéinés peut affecter les deux côtés de l’équation de l’équilibre énergétique. Du coté de l’admission, l’’énergie supplémentaire provenant de la boisson n’a pas fait que les gens se sentent plus repus. Et Du côté des dépenses, les calories supplémentaires ne sont pas dépensées et l’oxydation des graisses a été réduite», a conclut le Dr Casperson.

Likez et Partagez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI