Comment une jeune fille de 12 ans pourrait contribuer à mettre fin à l’interdiction du cannabis aux Etats-Unis

Accueil » News » Comment une jeune fille de 12 ans pourrait contribuer à mettre fin à l’interdiction du cannabis aux Etats-Unis

Âgée de seulement 12 ans, Alexis Bortell est une native de Texas qui vit en exil dans le Colorado. Elle est également une réfugiée médicale de cannabis qui porte plainte contre le procureur général des États-Unis pour contester la constitutionnalité de la « Controlled Substances Act » ou « la Loi sur les substances contrôlées ». L’affaire stipule que la classification du cannabis ou marijuana est irrationnelle et inconstitutionnelle.

Comment une jeune fille de 12 ans pourrait contribuer à mettre fin à l’interdiction du cannabis en aux Etats-Unis

L’histoire d’Alexis Bortell :

Alexis Bortell avait seulement sept ans quand les crises de santé ont commencé à changer sa vie. On lui a diagnostiqué une épilepsie réfractaire. Pendant deux ans, ses parents ont essayé les méthodes traditionnelles dont ils avaient connaissance pour la soigner, mais la maladie devenait toujours aussi persistante.

Enfin, la famille républicaine traditionnellement conservatrice se tourna vers le cannabis. Ils ont commencé avec un extrait de CBD qui a offert un soulagement immédiat à Alexis, sans pour autant mettre fin aux crises.

LIRE AUSSI:
Ce test sanguin révolutionne le diagnostique de la maladie d’Alzheimer !

Sa famille pensa alors que leur seule option était d’abandonner leur maison dans le comté de Collin, au Texas, et de déménager au Colorado, où elle pourrait utiliser du cannabis entier pour se soigner.

Ce qui a beaucoup aidé la jeune fille. Voyez-vous, Bortell utilise une huile de cannabis qu’elle prend deux fois par jour par voie orale, appelée Haleigh’s Hope pour prévenir les crises d’épilepsie potentiellement mortelles.

Grâce au traitement de cannabis dont elle a bénéficié au Colorado, Alexis peut maintenant se comporter comme n’importe quelle autre jeune fille de son âge : faire du vélo, aller à une soirée pyjama et parler devant des milliers de personnes. Cette dernière partie est d’ailleurs la plus intéressante.

Pour un enfant de son âge, Alexis conteste devant la cour la constitutionnalité de la « Controlled Substances Act » :

Voir la page suivante (Cliquez sur le bouton jaune en dessous)

Likez cet article sur Facebook

Page suivante
VOUS AIMEREZ AUSSI