La coronavirus n’est pas qu’une maladie respiratoire : elle touche le corps tout entier

Accueil » News » La coronavirus n’est pas qu’une maladie respiratoire : elle touche le corps tout entier

Depuis son apparition à Wuhan en Chine, le virus Sars-CoV-2 a contaminé plus de 4 millions de personnes dans le monde. A l’origine de la Covid-19, ce dernier a engendré une crise sanitaire conséquente à laquelle de nombreux gouvernements tentent actuellement de faire face. En effet, alors que la maladie avait été attribuée à une infection virale des poumons, des spécialistes révèlent désormais que celle-ci est loin d’épargner le reste du corps. Explications avec le Dr Jean-Paul Marre de la Pitié-Salpêtrière à Paris, dans un article de nos confrères du site Pourquoi Docteur.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé ( OMS), de nombreux coronavirus peuvent mener à des infections respiratoires chez l’être humain. Celles-ci peuvent se manifester sous forme légère ou grave, comme cela a été notamment le cas pour le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS), et plus récemment, la maladie à coronavirus 2019, soit la Covid-19.

Pourtant, cette dernière qui a initialement été considérée ‘comme une maladie exclusivement respiratoire’, semble aujourd’hui plus complexe. Selon le Dr Jean-Paul Marre, de nombreux organes sont touchés, notamment les reins, le coeur, les vaisseaux, la peau ou encore le système neurologique et digestif. Pour le médecin, il s’agit désormais ‘d’une maladie de système avec des thromboses et des atteintes vasculaires inflammatoires, ‘d’endothélite’ et de ‘vascularite”.

De nouveaux symptômes identifiés

Selon le Dr Marre, les douleurs dans la poitrine sont fréquemment rapportées chez les patients malades de la Covid-19 souffrant d’une pneumonie. Mais il serait essentiel de les différencier des douleurs cardiaques car ces dernières peuvent indiquer que le coeur est atteint. Le médecin explique qu’il peut aussi s’agir d’une péricardite, à savoir une inflammation de l’enveloppe du myocarde, ou encore d’une hépatite aigüe qui pourrait entraîner ‘des douleurs de la base droite du thorax’.

Par ailleurs, ce dernier souligne que l’inflammation qui se manifeste chez les patients atteints par la maladie joue un rôle significatif dans le développement et la complication des troubles cardiovasculaires, expliquant que les malades qui souffrent d’une inflammation importante sont plus à risque ‘de souffrir d’événements cardiovasculaires graves’, pouvant mener au décès. En outre, le Sars-CoV-2 peut également déclencher une réponse excessive du système immunitaire, connue sous le nom de ‘tempête cytokinique’, ce qui mènerait l’organisme à ‘s’attaquer à lui-même, avec un risque majeur de thromboses’, peut-on lire sur le site de Pourquoi Docteur.

L’anosmie et l’agueusie ont également été décrites dans le cas d’infections au nouveau coronavirus. Signifiant respectivement un trouble de l’odorat et du goût, ces dernières semblent fréquentes chez 40 à 50% des patients atteints par le virus. Le médecin de la Pitié-Salpêtrière explique que ce trouble aurait un lien avec ce que l’on appelle une vascularite, soit ‘une atteinte inflammatoire des vaisseaux sanguins des terminaisons nerveuses olfactives nasales’.

Par ailleurs, des troubles digestifs ont été identifiés, tels que des diarrhées prolongées, plus particulièrement chez les personnes immunodéprimées et/ou âgées, ainsi que des hépatites, des nausées et une anorexie. Sans oublier des manifestations cutanées signalées par les dermatologues et qui correspondraient à une ‘atteinte inflammatoire des petits vaisseaux’. Parmi elles: des engelures nécrotique des mains ou des pieds, des plaques rouges fugaces et de l’urticaire.

Enfin, des symptômes d’ordre neurologiques ont été signalés, notamment des vertiges, des maux de tête et des myalgies, en plus d’une insuffisance rénale aigüe qui aurait été identifiée chez des patients new-yorkais.

La mise à jour de l’OMS

Selon l’organisation, les symptômes du nouveau coronavirus les plus fréquents sont la fatigue, la fièvre et la toux sèche. Mais si cette dernière mettait en avant des symptômes moins courants tels que les maux de gorge, les maux de tête, une congestion nasale, des courbatures ou une diarrhée, celle-ci met continuellement à jour ses données au fur et à mesure que les informations sur le Covid-19 sont révélées.

À ce jour, les manifestations de la maladie ont donc été actualisées, ajoutant désormais à la liste une conjonctivite, une décoloration des extrémités (mains ou pieds), une perte du goût ou de l’odorat ainsi que des éruptions cutanées.

VOUS AIMEREZ AUSSI