« Les laboratoires pharmaceutiques s’intéressent plus à leur pognon qu’aux malades! »

Accueil » Santé » « Les laboratoires pharmaceutiques s’intéressent plus à leur pognon qu’aux malades! »

Voici donc la réaction du professeur Henry Joyeux suite à sa radiation :

« J’ai appris par voie de presse ma radiation de l’ordre des médecins à compter du 1er décembre 2016. J’ai reçu un très grand nombre d’encouragements, par téléphone ou mails, de France comme de l’étranger, à la fois de collègues, de consœurs et confrères médecins et d’un très grand nombre de patients. Soyez-en ici très chaleureusement remerciés ».

J’ai d’abord été conforté par la position immédiate du conseil de l’ordre des médecins de mon département qui a décidé de faire appel face à la gravité de la sanction. J’ai pris conseil et travaillé avec un avocat, étonné comme moi et mes collègues de Montpellier par la gravité de la sanction.

Je conteste non seulement la sanction –la plus lourde qui soit à l’encontre d’un médecin, en principe réservée à des gens qui ont commis des faits pénalement répréhensibles-, mais avant tout je réfute le principe même de toute faute déontologique. »

Il était l’invité de Jean-Jacques Bourdin le 27 mai 2016. 

« Les laboratoires pharmaceutiques ont créé une véritable pénurie du seul vaccin obligatoire, en créant un vaccin sept fois plus cher », explique-t-il. « Ils s’intéressent beaucoup plus à leur pognon qu’aux malades! »

Page précédente
VOUS AIMEREZ AUSSI