L’accord de 125 millions de dollars de Monsanto pour envahir le marché avec de nouveaux produits OGM, y compris les fraises, le blé et autres produits génétiquement modifiés.

Accueil » News » L’accord de 125 millions de dollars de Monsanto pour envahir le marché avec de nouveaux produits OGM, y compris les fraises, le blé et autres produits génétiquement modifiés.

La société agro-chimique Monsanto n’a aucune intention de réduire sa gamme de produits OGM. Bien que les aliments génétiquement modifiés soient fortement critiqués par rapport à leurs risques potentiels pour la santé, l’entreprise américaine a révélé qu’elle prévoyait d’élargir sa gamme de produits.

Monsanto a toujours affirmé que ses aliments OGM fortement modifiés sont nécessaires pour «nourrir le monde». Ils ont changé le visage de l’agriculture au cours des dernières décennies, car de nombreux agriculteurs à travers le monde comptent désormais sur les semences OGM et les pesticides.

Un problème qui n’est pas prêt de prendre fin :

Avec l’aide d’un partenariat «à la fine pointe» de la Californie, Monsanto prévoit de produire des fraises, du blé et toute une gamme d’autres produits génétiquement modifiés.

Ils disent que leur plan est de travailler plus dur pour produire plus d’aliments «plus durables», dans le but de réduire le gaspillage alimentaire. Si ces plans semblent louables, il n’y a pas pour autant de quoi s’emballer tout de suite.

Nous ne savons pas pour vous, mais nous pourrions être amené à manger une fraise d’un mois qui peut-être ne sera pas pourri, mais n’aura les mêmes valeurs nutritives qu’une fraise bio fraichement cueillie.

Par ailleurs, la société, Pairwise, prévoit de travailler avec Monsanto sur une gamme de cultures de maïs, de soja, de coton et de canola génétiquement modifiés. Pour l’occasion, le fondateur de Pairwise, J. Keith Joung, a déclaré dans un communiqué:

LIRE AUSSI:  La vitamine D se révélerait plus efficace que les vaccins et les antiviraux contre la grippe !

«Mes co-fondateurs et moi-même croyons que les technologies que nous développons peuvent avoir un impact profond sur l’agriculture végétale et accélérer l’innovation dont nous avons grandement besoin pour nourrir une population croissante dans les conditions difficiles créées par le changement climatique».

Le gaspillage alimentaire est un énorme problème en ce moment, et de nombreuses entreprises travaillent à faire leur part pour réduire ce phénomène. En gardant le doigt sur le pouls, Monsanto a profité de l’occasion pour montrer qu’eux aussi sont une entreprise qui a à cœur d’agir en ce sens.

Mais, une chose est sûre, c’est que leurs produits génétiquement modifiés feront plus de mal que de bien. Mis à part le fait que la nourriture trafiquée dans un laboratoire est loin d’être naturelle, on craint que la modification de l’ADN des aliments ne provoque des dysfonctionnements dans le corps.

Une étude menée à l’Université de Columbia a révélé que les aliments génétiquement modifiés peuvent provoquer des «centaines de mutations involontaires». Alors, il se peut très bien que nous alimentions inconsciemment le monde avec des aliments extrêmement nocifs qui pourraient mener à une crise de santé publique dans un avenir très proche.

Likez et Partagez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI