l’American Heart Association remet en question l’HUILE DE COCO!

Accueil » News » l’American Heart Association remet en question l’HUILE DE COCO!

L’huile de coco a très souvent été un sujet de controverse en ce qui concerne ces avantages pour la santé. Le moins qu’on puisse dire c’est que le dernier rapport de l’American Heart Association (AHA) vient encore mettre de l’huile sur le feu. Selon cet organisme, l’huile de coco est malsaine.

Diabolisée dans le passé à cause de sa contenance en graisses saturées, soupçonnée d’êtres à l’origine de problèmes cardiaques, l’huile de coco avait cependant reçu au cours de ces dernières années un certain nombre de déclarations favorables. Mais, avec le ressent rapport de l’AHA, nous ne savons plus vraiment là où nous en sommes…

Le rapport de l’AHA : 

Selon l’American Heart Association, la graisse de noix coco qui est particulièrement  appréciée par l’industrie du bien-être, est tout aussi malsaine que la graisse et le beurre de bœuf, car elle est principalement une graisse saturée.

Quand l’AHA choke le monde en déclarant l’huile de coco comme malsaine…

Le rapport stipule que les graisses saturées qui sont connues pour augmenter le mauvais taux de cholestérol LDL, sont généralement liées aux graisses animales, mais elles se trouveraient aussi dans les huiles végétales tropicales comme celle du palmier et de la noix de coco.

De plus, l’AHA ajoute que « 82% des huiles de coco sont saturées de graisse, contre seulement 63% dans le beurre, 50% en graisse de bœuf et seulement 39% dans le lard de porc. La seule huile qui est classée comme étant pire que l’huile de coco est l’huile de palme, qui est l’une des huiles végétales les plus consommées de la planète».

Cette richesse en graisse saturée de l’huile de coco, la rend-t-elle malsaine ?

C’est l’éternel débat sur lesquels les chercheurs ainsi que les professionnels de la santé n’arrivent pas à s’entendre. Selon le Dr Will Cole, le rapport de l’AHA ne constitue pas une nouvelle en soi, car « il n’y a jamais eu de débat sur fait que l’huile de coco contienne des quantités plus élevées de graisses saturées et peut augmenter le taux de cholestérol total ».

Mais, il ajoute que le rapport n’établie cependant aucun lien entre l’huile de coco et les maladies cardiaques. « Les études de l’AHA ne lient pas le fait de manger plus d’huile de noix de coco à des maladies cardiaques, elles la relient à un nombre croissant de cholestérol. La réalité est que le cholestérol est un faible facteur prédictif pour l’évaluation de crise cardiaque et le risque d’AVC », explique le Dr Cole.

L’huile de coco améliore le cholestérol :

Comme l’explique certains chercheurs, l’huile de coco peut améliorer votre taux de cholestérol et réduire vos risques de maladies cardiaques. L’huile de noix de coco est composée de gras saturés. Ceux-ci, contrairement à la croyance populaire, ne sont pas nuisibles pour la santé de l’homme.

Les gras saturés augmentent le taux de cholestérol HDL (le bon) et transforme le cholestérol LDL en une version bénigne.  Des études menées sur des rats ont démontré que l’huile de coco était en mesure de réduire les triglycérides, le cholestérol total et LDL, tout en haussant le cholestérol HDL et en améliorant les facteurs de coagulation ainsi que les niveaux d’antioxydants. Ces améliorations au niveau des facteurs de risques devraient en théorie mener à une réduction des risques de maladies cardiaques sur le long terme.

Likez et Partagez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI