L’appel lancé par une mère désespérée en vue de retrouver la poussette adaptée de son fils handicapé !

Accueil » News » L’appel lancé par une mère désespérée en vue de retrouver la poussette adaptée de son fils handicapé !

Le 9 juin dernier, Ludivine Guillot, mère du petit garçon Enzon, a eu la malchance d’avoir sa voiture fracturée par des cambrioleurs alors qu’elle se trouvait au parking de son immeuble à Rouen.

Ainsi, de nombreux objets se trouvant à l’intérieur de la voiture ont été dérobés, incluant la carte d’invalidité du petit Enzo ainsi que les sangles pour attacher son siège-auto adapté. Mais parmi tous les objets volés dans la voiture, la mère est plus affectée par la perte de la poussette adaptée de son petit garçon de 9 ans, qui est son seul moyen de déplacement.

Elle lance un appel désespéré :

Suite au vol, Guillot a lancé un appel à témoin dans une vidéo adressée au journal Paris Normandie, afin de retrouver la poussette adaptée de son fils. Cette poussette l’aide au quotidien à se déplacer, se promener et se rendre à ses rendez-vous médicaux.

Sans son fauteuil, il ne peut pas sortir et est ainsi condamné à passer ses journées chez lui », explique la maman.   Depuis plusieurs années, les parents d’Enzo essayent de rendre son quotidien plus simple en collectant des fonds avec l’association « De l’espoir pour Enzo ».

LIRE AUSSI:
Rappel des pots de Lanskoy framboise suite à la découverte de morceaux de verre dans un gel !

C’est ainsi qu’ils ont pu acquérir la poussette pour Enzo. Le fauteuil a coûté 1 650 euros, dont 600 payés par la famille et le reste remboursé par la Sécurité Sociale. La poussette a été totalement fabriquée pour Enzo.

Elle est adaptée à son poids parce qu’il fait 25 kilos et a des abductions pour qu’il ne tombe pas de la poussette, des cales tronc pour qu’il ne flisse pas sur les côtés et des cale-pieds comme un fauteuil roulant.

Cette poussette, la famille l’a depuis le jeudi 3 mai 2018, et juste un mois après, elle leur a été ravie. C’est ce qu’explique la mère « On s’est battu pour l’avoir, elle était géniale, et voilà, au bout d’un mois il n’y a plus de poussette ».

Ainsi, ce vol complique le quotidien de la famille qui va devoir attendre un mois et demi, sinon même deux mois pour en recevoir une autre. Elle précise qu’elle demande simplement qu’à récupérer la poussette de son fils, et s’il le faut, les ravisseurs n’auront qu’à la déposer en bas de leur immeuble…

Likez et Partagez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI