Pourquoi les larmes sont source d’apaisement de l’âme ?

Accueil » Psycho & Couple » Psychologie » Pourquoi les larmes sont source d’apaisement de l’âme ?

Qui que nous soyons, peu importe l’âge que nous avons, il nous est tous arriver à un moment de notre vie à déverser quelques larmes. Ces larmes peuvent être dues au chagrin ou à la douleur, mais aussi à une grande joie.

Peu importe la cause derrière l’écoulement de vos larmes, ce qu’il est important que vous sachiez est que cela vous fait énormément de bien.

Comprendre le pourquoi !

Combien de fois vous a-t-on dit cette expression, « pleure un bon coup, ça te fera du bien » ? vous y croyez oui ou non ? sans doute oui ! Mais savez-vous pourquoi vous vous sentez mieux après avoir laissé couler des larmes ?

Eh bien, ce ne sont pas les larmes elles-mêmes qui agissent en baume miraculeux, mais un processus cathartique, même titre que le cri primitif crée par Arthur Janov. Pour ceux qui n’en ont aucune idée, il s’agit là d’une technique « dure » de respiration qui amène le patient à une régression profonde, parfois jusqu’à sa naissance, qui l’aide à revivre ses premières souffrances.

Alexander Lowen, fondateur de la thérapie biologique explique cela en affirmant qu’en pleurant, nous libérons le corps de ses tensions. Pour rendre cela plus explicite, Lowen dit que « Pleurer évite la spirale infernale des angoisses et de la dépression ».

Mais cette théorie est un peu contradictoire aux pensées du fondateur de la psychanalyse, Sigmund Freud. Par opposition à Alexander Lowen, Freud met sérieusement en doute l’effet purificateur et libérateur attribué aux larmes depuis les Grecs et les Romains.

Plus explicitement, Freud considère que le fait de pleurer est une preuve en soi que nous avons pleinement retrouvé la mémoire de l’événement traumatique, mais cela ne constitue pas forcement en soi une action thérapeutique.

Pourtant bon nombres de gens témoignent d’éprouver un certain soulagement après avoir pleuré. Selon une étude de William Frey, datant de 1985, l’acte de pleurer est ressenti comme apaisant par 85 % des femmes et 73 % des hommes. Alors qu’est ce qui explique cela ?

Ça a peut-être un rapport avec le système nerveux. Étant chargé de rétablir le calme après une accumulation de tensions dans le corps, le système parasympathique déclencherait en même temps les larmes. Donc, si elles n’en sont pas la cause directe, elles accompagnent le soulagement que nous ressentons.

Loading...
VOUS AIMEREZ AUSSI