L’avocat et analyste judiciaire François-David Bernier offre ses services à Maripier Morin

Accueil » News » L’avocat et analyste judiciaire François-David Bernier offre ses services à Maripier Morin

Partager sur Facebook

Posté le 2020-07-12

‘Oui, je serais prêt à prendre la cause de Maripier Morin.’

Source : Journal de Québec

Qu’on l’aime ou pas, l’animatrice Maripier Morin est présentement dans une situation pas très enviable.

Qui n’a jamais participé à une fête un peu trop arrosée pour se rendre compte le lendemain matin que certains de nos comportements étaient déplacés?

Ça n’excuse en rien ces comportements, mais on ne peut que réfléchir aux conséquences très graves qui peuvent découler d’un geste qui au départ nous semblait anodin.

De plus, en 2020 nous devons vivre avec une nouvelle réalité; les réseaux sociaux.

En quelques heures une nouvelle se répand comme une trainée de poudre permettant à monsieur et madame tout le monde de donner son avis sur le sujet. Avis qui parfois, on doit le dire, manque un peu de discernement.

L’avocat et analyste judiciaire François-David Bernier a tenté dans son texte paru dansLe Journal de Québec ce vendredi de nuancer cette histoire mais surtout d’expliquer les conséquences que peuvent avoir une dénonciation sur les réseaux sociaux.

Il va même jusqu’à offrir ses services à Maripier Morin pour poursuivre Safia Nolin en diffamation.

Voici quelques extraits de son texte que vous pouvez lire en entier dans Le Journal de Québec :

‘ D’entrée de jeu, je tiens à préciser que je suis provictime et en faveur des dénonciations d’agressions sexuelles et d’inconduites sexuelles. De plus, je n’aime pas penser que des présumés agresseurs se servent de poursuites en diffamation pour faire taire les victimes, mais il y a des limites! Cependant, la manière dont les dénonciations ont été faites, ces derniers jours, et les vies brisées sans que les accusés puissent bénéficier de la présomption d’innocence me révoltent.

Est-ce que c’est vrai ou pas? Ce n’est pas la question dont je veux traiter ici, mais bien la manière avec laquelle c’est fait. […]

Si on est dans un bar et qu’on a une conversation privée avec quelqu’un qu’on trouve déplacé ou alors que les propos de cette personne nous affectent, on ne peut pas seulement débarquer sur les médias sociaux et rapporter les propos de cette personne, sachant très bien que ces écrits détruiront sa vie. […] Lorsque c’est fait de la manière dont Safia Nolin l’a fait dans le cas de Maripier Morin, ça pourrait être, ça, de la DIFFAMATION.

Voici ce que c’est, la diffamation, qui constitue une limite au droit à la liberté d’expression: ‘ une atteinte, par des propos verbaux ou écrits, au droit à l’honneur et à la réputation que possède toute personne. ‘

Il y a quelques siècles, on brûlait vives des personnes sur le bûcher public sans procès. Maintenant, on brûle la dignité d’une personne sur le bûcher des médias sociaux. […]

Oui, je serais prêt à prendre la cause de Maripier Morin et à la porter jusqu’en Cour suprême, même si je ne cautionne pas la manière dont elle aurait agi cette soirée-là. Il y avait d’autres avenues pour régler la situation et la peine infligée à Maripier Morin est démesurée par rapport au geste qu’elle aurait commis. ‘

Source : Journal de Québec

Crédit photo :Facebook de Maripier Morin

VOUS AIMEREZ AUSSI