Le danger chimique guette le développent mental des enfants ! Ne les exposez plus à ces produits …

Accueil » News » Le danger chimique guette le développent mental des enfants ! Ne les exposez plus à ces produits …

Une nouvelle étude suggère que l’exposition pendant l’enfance aux produits chimiques présents dans les shampoings ainsi que certains jouets, pourrait porter gravement atteinte au développement mental des jeunes.

Les chercheurs de l’Université de Columbia ont évalué le lien entre l’exposition au phtalate et la fonction thyroïdienne chez les enfants au fil du temps. Selon eux, les filles avec des concentrations élevées de phtalates dans leur sang ont des niveaux inférieurs d’une hormone thyroïdienne.

L’étude de la Mailman School of Public Health :

Cette étude menée par les scientifiques de la Mailman School of Public Health de l’Université de Columbia est la première à évaluer le lien entre l’exposition aux phtalates et la fonction de la thyroïde chez les enfants sur une longue période.

Le danger chimique guette le développent mental des enfants ! Ne les exposez plus à ces produits ...

L’étude a porté sur 229 femmes enceintes et 229 enfants âgés de trois ans, tous inscrits au « Mothers and Newborns Study »  du Centre d’étude Britannique pour la santé environnementale des enfants. Les chercheurs ont mesuré cinq phtalates et deux hormones chez chacun des sujets.

Les résultats, publiés dans la revue Environment International, ont révélé que  les filles qui avaient un faible niveau de l’une des hormones thyroïdiennes, connu sous le nom thyroxine libre ou « FT4 », avaient également des quantités plus élevées de phtalates dans leur sang, d’où la corrélation !

Voici les explications fournies par leurs chercheurs à propos de leur étude :

L’auteur principal de l’étude Pam Factor-Litvak de l’Université de Columbia, a explique que « La thyroïde agit en tant que contrôleur du développement du cerveau. De ce fait, en cas de désynchronisation, il peut y avoir des conséquences plus tard sur le cerveau ».

LIRE AUSSI:  Les gens ont commencé à porter des épingles de sécurité en public ! Voici, donc, la raison...

« Les perturbations de la thyroïde que nous voyons dans cette étude, même si elles se situent dans la fourchette normale, pourraient expliquer certains des problèmes cognitifs que nous voyons chez les enfants exposés aux phtalates, c’est que nous étudions actuellement », ajoute Litvak.

Des différences entre les filles et les garçons :

Les chercheurs notent que les troubles de la thyroïde sont plus fréquents chez les femmes que les hommes, ce qui pourrait les rendre plus vulnérables aux produits chimiques perturbant la thyroïde, même dans la petite enfance. Cela peut expliquer pourquoi ils ont trouvé un lien entre l’exposition aux phtalates et de la thyroïde déprimée chez les filles.

Avertissements :

«Comme nous le savons, même de petites expositions peuvent faire une grande différence. Les parents avec de jeunes enfants devraient éviter d’utiliser des produits contenant des phtalates tels que les shampoings, vernis à ongles, et revêtements de sol en vinyle », recommande l’auteur de l’étude.

Par ailleurs, des études antérieures ont montré que  l’exposition aux phtalates pendant la grossesse est associée à un QI plus faible et d’autres problèmes comme l’asthme et des troubles mentaux et de développement chez les enfants.

 

Likez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI