Le gouvernement change le paiement des 100 euros aux retraités

Accueil » News » Le gouvernement change le paiement des 100 euros aux retraités

Comme vous le savez, le gouvernement a décidé de donner un petit coup de pouce aux Français pour pallier la hausse du coût de la vie. Apparemment, 38 millions de Français sont éligibles à la prime inflation. Que vous soyez salariés du public ou du privé, que vous touchiez les minimas sociaux ou si vous êtes allocataires Pôle Emploi, vous pouvez en effet percevoir cette prime inflation selon certaines conditions de revenus… Les premiers heureux ont touché la somme de 100 euros en décembre 2021. Par contre, pour d’autres personnes, elles doivent encore faire preuve de patience, car ils ne l’ont pas encore reçu. Et pour cause, les règles ont changé !

Tout savoir sur la prime inflation de 100 euros !

En effet, le ministre de l’Économie a prévu un calendrier de versement bien précis. Alors, il faut attendre son tour ! Par exemple, les salariés, les étudiants et aussi les chômeurs ont déjà reçu la prime inflation. À présent, c’est le moment des personnes à la retraite. Le président Emmanuel Macron et son gouvernement avaient promis en octobre dernier qu’il mettrait en place cette prime de 100 euros. Cette somme a pour objectif de soutenir les familles les plus modestes dans un contexte où le prix de la vie augmente, notamment dans le domaine de l’énergie. La bonne nouvelle, c’est que 12 millions de retraités vont pouvoir percevoir cette prime inflation. Elle va arriver directement sur les comptes bancaires dans le courant du mois de février 2022.

Selon votre situation, la prime inflation sera reçue par différents organismes

En effet, en fonction de votre situation personnelle, le paiement n’arrivera pas de la part du même organisme. Par exemple, c’est l’employeur qui verse cette somme pour ses salariés du privé ou du public. Ensuite, si vous travaillez pour un particulier ou si vous occupez une fonction libérale ou un poste en freelance, c’est l’Urssaf qui vous la devra.

Alors que certains ont déjà eu cette bonne surprise sur leur compte en banque, les retraités, eux, attendent toujours. En effet, c’est même les derniers servis selon le calendrier de versement de la prime inflation. Pour rappel, les retraités Français qui peuvent la percevoir doivent vivre en France et toucher moins de 2000 euros nets par mois. Ce calcul prend en compte tous les revenus perçus par la personne. Que ce soit la base initiale ou la complémentaire ou la retraite personnelle et de réversion.

Quelques précisions pour les retraités

Pour les Français qui occupent une activité en cumul emploi-retraite ou qui se trouvent dans le système d’une retraite progressive vont recevoir la prime inflation de la part de leur employeur. Par ailleurs, les retraités qui sont attachés au régime général, les 100 euros seront touchés par l’Assurance retraite.

Enfin, les individus qui touchent l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) et qui sont dans le cadre d’une préretraite amiante vont aussi percevoir cette prime inflation de 100 euros. La bonne nouvelle, c’est que cette somme n’est pas imposable et heureusement ! Sinon, il ne resterait pas beaucoup à la fin…

Pourquoi cette prime inflation a été mise en place ?

L’objectif de cette prime inflation est de donner une petite aide aux foyers les plus pauvres. Comme vous le constatez chaque jour, les prix de la vie ne cessent d’augmenter. En effet, au niveau de la nourriture ou encore du prix de l’énergie. N’hésitez pas à vérifier vos factures qui ont certainement augmenté ces derniers mois. De plus, comme vous le savez la reprise d’activité n’est pas évidente pour les entreprises dans ce contexte de crise sanitaire. On sait d’avance que les prochaines années ne vont pas être simples. D’autant plus que l’état a dépensé beaucoup d’argent pour aider les entreprises pendant les confinements ou encore pour payer les test. En effet, plus d’1,5 milliard ont été dépensés en janvier pour cette raison. Regardez la vidéo ci-dessous pour en apprendre davantage.

Avant de proposer cette prime inflation, le ministre de l’Économie avait réfléchi à des chèques carburants. Mais, cela ne concerne que les individus qui possèdent un véhicule et qui vont au travail avec. Ce système était plus difficile à mettre en place et aurait discriminé pas mal de Français. Ainsi, la prime inflation s’est révélée être la meilleure option possible. Par contre, il est vrai que cette somme reste toujours appréciable, mais est-ce que ces 100 euros vont améliorer nos conditions de vie ? À méditer…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Gestion’aire (@gestion.air30)

VOUS AIMEREZ AUSSI