Le lait de vache n’est pas et n’a jamais été sain pour notre corps humain ! C’est un ensemble de colle, d’hormones et du pus …

Accueil » News » Le lait de vache n’est pas et n’a jamais été sain pour notre corps humain ! C’est un ensemble de colle, d’hormones et du pus …

il est impossible de parler du lait sans penser à Robert Cohen, l’ennemi juré de ce produit spécial dont ce personnage fascinant exècre jusqu’à l’existence. Dans cet article, vous découvrirez des choses à la fois fascinantes et choquantes sur la source alimentaire officielle (ou presque) du calcium …

Robert Cohen est auteur du livre : « MILK, The deadly poison » ( Le lait, poison mortel ) dans lequel il dresse un tableau horrifiant du lait et de sa toxicité pour l’être humain en général. Mr Cohen rappelle dans son livre que l’élimination du lait de votre quotidien vous rendra la vie plus simple et moins malade qu’elle l’était avant.

Seules ces personnes allergiques au lait et aux produits laitiers qui ont la chance d’échapper à cet aliment toxique et mortel. En fait, notre organisme possède des alarmes internes qui se déclenchent quand un corps ou une substance n’ont pas leur place dans l’organisme humain. Après avoir bu du lait, ces personnes subissent une tachycardie, une accélération subite du rythme cardiaque, due à une réaction du corps, dans les 20 minutes qui suivront cette consommation.

Existe-t-il un cancer du lait ?

Le lait vendu aujourd’hui sur le marché de la grande consommation est issu de vaches dans laquelle on a injecté une hormone de croissance qui, d’après plusieurs études scientifiques américaines, stimulait chez l’homme le développement de cancers lymphatiques. En réalité, on préfère fermer les yeux sur ces faits, comme le font merveilleusement l’association des médecins américains, l’O.M.S et d’autres hautes autorités sanitaires dans le monde entier.

Normalement, l’anémie se produit à cause d’une carence de fer, mais que vient faire le lait dans cette équation ?

Lorsqu’on boit du lait, l’organisme a du mal à le digérer, ce qui provoque des saignements de la muqueuse intestinale accompagnés de plusieurs réactions aux protéines du lait qui détruisent énormément d’hémoglobine.
L’anémie a été observé chez les petits bébés nourris au lait de vache tandis que ceux à qui on donnait du lait maternel n’en étaient pas victimes.

Le New England Journal of Medicine affirme, dans le numéro de juillet 1992 que « Les protéines du lait pourraient jouer un rôle dans l’apparition du diabète chez l’homme. Les patients diabétiques insulino-dépendants produisent des anticorps contre les protéines du lait qui participent au dysfonctionnement des îlots de Langerhans, dans le pancréas, centre de fabrication de l’insuline. Il s’agit d’une réaction auto-immune », extrait de ce numéro.

Le lait de vache, un poison pour l’humain : Que contient-il précisément ?

Voir la page suivante (cliquez sur le bouton rose en bas)

Likez et Partagez cet article sur Facebook
Page suivante
VOUS AIMEREZ AUSSI