Un nouveau remède contre le cancer découvert! quel rapport avec le lait maternel ?

Accueil » News » Un nouveau remède contre le cancer découvert! quel rapport avec le lait maternel ?

Le remède contre le cancer pourrait bien provenir de la substance même qui nous soutient au tout début de notre vie. Les scientifiques ont découvert qu’une substance présente dans le lait maternel pourrait être la réponse à la destruction des cellules tumorales.

Surnommé HAMLET « Human alpha-lactalbumin made lethal to tumor cells »  (ou alpha-lactalbumine humaine létale pour les cellules tumorales), ce remède contre le cancer aurait attaqué les cellules cancéreuses sans nuire aux cellules saines. En outre, il n’a aucun des effets secondaires paralysants de la chimiothérapie.

Une découverte accidentelle très précieuse :

Cette découverte a donné lieu à d’autres études, dont le but est de savoir si HAMLET avait des effets similaires sur les patients atteints de cancer du col de l’utérus et de l’intestin.Le lait maternel, nouveau remède contre le cancer ? Les scientifiques découvrent des molécules destructrices de tumeurs avec des propriétés étonnantes !

Ceci intervient après quelques expériences menés précédents sur des patients atteints de cancer de la vessie. des essais ont donné des résultats positifs.

A la grande surprise des chercheurs, HAMLET, une protéine appelée alpha-lactalbumine, a miraculeusement aidé les patients à se débarrasser des cellules tumorales mortes quelques jours après le traitement.

« Nous étions à la recherche de nouveaux agents antimicrobiens, et le lait maternel en est une très bonne source. Au cours d’une expérience, nous avions besoin de cellules humaines et de bactéries, et nous avons choisi des cellules tumorales humaines pour des raisons pratiques », a déclaré le professeur Catharina Svanborg, immunologiste à l’Université de Lund en Suède et principal promoteur de l’étude.

Une fois qu’il a atteint l’intestin, HAMLET a attaqué les cellules cancéreuses en faisant défendant les côtés externes des cellules et en se dirigeant vers les mitochondries, qui sont la centrale électrique des cellules. Après cela, il s’est dirigé vers le noyau, coupant la source d’énergie de des cellules tumorales, ayant pour résultat l’apoptose, qui correspond à un suicide pour les cellules.

LIRE AUSSI:  Un garçon de 15 ans ridiculise l’industrie du cancer : il développe un test de dépistage du cancer fiable à 100% en utilisant Google !

Les scientifiques sont eux-mêmes surpris par les résultats prometteurs de cette étude :

« À notre grande surprise, lorsque nous avons ajouté ce composé de lait, les cellules tumorales sont mortes d’un coup. C’était une découverte totalement fortuite », a ajouté le professeur Svanborg, qui étudiait le lait maternel depuis deux décennies.

Elle et l’étudiant de troisième cycle Anders Hakansson ont d’abord faisait des expériences sur le lait maternel pour comprendre comment il combat les germes, et ont donc fini par découvrir accidentellement ses propriétés anticancéreuses.

Une découverte surprenante :

Selon un article du Telegraph, les deux chercheurs ont été surpris de découvrir que les cellules cancéreuses ont commencé à disparaître. En y regardant de plus près, ils ont découvert que le lait maternel faisait mourir les cellules.

Ils ont répété l’expérience et sont toujours arrivés au même résultat. Ils utilisaient des cellules non cancéreuses dans des expériences précédentes et dans ces cas-ci, les cellules ne sont pas mortes. De même, des expériences in vitro ont prouvé que l’alpha-lactalbumine produisait un complexe protéine-lipide qui tuait uniquement les cellules cancéreuses.

Svanborg a breveté la découverte et a publié son travail, seulement pour rencontrer du scepticisme. Mais des années de recherche continue l’ont aidée à percer de nouveaux horizons et à faire taire lentement les critiques. Son équipe a maintenant recueilli des données scientifiques concluantes qui montrent que HAMLET peut lutter contre plus de 40 types de cancer.

Likez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI