Une femme démarre une campagne sur Facebook pour informer les gens : « arrêtez de demander aux couples quand est ce qu’ils auront des enfants » !

Accueil » News » Une femme démarre une campagne sur Facebook pour informer les gens : « arrêtez de demander aux couples quand est ce qu’ils auront des enfants » !

Adele Barbaro, une mère australienne, et son mari Paul, ont rencontré beaucoup de difficultés pour concevoir un enfant. Ils ont du se tourner finalement vers la fécondation in vitro pour avoir leur premier enfant, Harvey, âgé aujourd’hui de 2 ans.

A présent, ayant accouché d’un autre enfant qui n’a que 4 mois, Adèle revient sur sa fertilité. Elle a posté un message candide sur Facebook exhortant les autres à cesser de demander aux couples quand ils prévoient d’avoir des enfants.

Le message d’Adèle :

Dans publication, Barbaro rappelle les moments où des étrangers bien intentionnés, des amis ou des membres de la famille l’interrogeraient sur le moment où elle envisageait de devenir mère.

« Ils me disaient que je ne serais pas jeune éternellement ou que ma pendule maternelle tournait », a écrit Barbaro. « Et croyez-moi, je le savais, je n’avais pas besoin qu’on me le rappelle ».

Le message d’une maman devient viral: « arrêtez de demander aux couples quand est ce qu’ils auront des enfants » !

« Mais beaucoup de couples essaient de concevoir pendant des années, et certains sans succès, ce qui me touche particulièrement[…]Et que dire du couple qui ne veut pas d’enfants ou du couple qui a eu un enfant mais qui n’a pas les moyens d’en avoir un autre ou de ceux qui ont perdu leurs enfants? »

Barbaro continue de parler ouvertement du chagrin qu’elle et son mari ressentait chaque mois quand elle se rendait compte qu’elle n’était toujours pas enceinte.

« Ne demandez pas aux couples quand est ce qu’ils auront des enfants » :

« La prochaine fois que vous allez faire des commentaires sur la conception d’enfants d’un couple, soyez sensible », a poursuivi Barbaro. « Ne leur demandez pas quand ils auront des enfants, vous ne savez pas ce qui se passe en réalité. »

Dans un article paru sur « Today », Barbaro explique aux parents qu’elle a fait cette publication avec comme seul et unique but de rappeler aux gens de se méfier des questions invasives qu’ils posent sur la grossesse et la fertilité, qu’elle qualifie de «sujets très privés».

« Je n’arrive toujours pas à croire, après les temps difficiles que nous avons dû attendre pour concevoir Harvey, que les gens continuaient à me poser continuellement la même question « , a déclaré Barbaro.

« Allez-vous essayer de faire de lui un grand frère? », « Quel âge avez-vous maintenant? » « Et, après que Chloé est venue au monde, nous pensions que notre famille était maintenant complète, mais les gens ont aussi commencé à demander pour le troisième enfant ».

stop_asking_baby_today_171031_03_2e275dd0fc45a1abf10aeaa5f60240db-today-inline-large

Barbaro explique qu’indépendamment de l’innocence des questions, elles peuvent tout de même être blessantes.

«Le couple qui ne veut pas d’enfants doit trouver une réponse à leur problème, le couple nouvellement marié n’en a peut-être même pas discuté, ou la mère qui a eu une expérience moins positive n’a peut-être pas encore guéri émotionnellement», a déclaré Barbaro. « Mais par-dessus tout, c’est privé et ça ne relève de l’affaire de personne. »

Likez et Partagez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI