L’eau potable est bourrée de médicaments : voici ce que vous devriez boire à la place …

Accueil » Santé » L’eau potable est bourrée de médicaments : voici ce que vous devriez boire à la place …

Vous êtes sans doute convaincus, que l’eau du robinet, que vous utilisez par exemple pour faire la cuisine, est une eau potable. Détrompez-vous ! Cette eau n’est pas si potable qu’on pourrait le penser, elle contient d’éventuels composants toxiques.

Difficile à croire, n’est-ce pas ? Mais c’est pourtant une réalité, l’eau dit « potable » est en effet contaminée par les médicaments que nous prenons pour traiter nos problèmes de santé. Comment cela se passe-t-il ? Retrouvez toutes les explications dans cet article.

Les résidus de médicaments polluent  l’eau :

C’est un fait prouvé par les chercheurs, l’eau potable que nous utilisons, contient des résidus de médicaments toxiques pour la santé. L’explication est pourtant très simple. Les médicaments que nous prenons pour guérir nos maladies, ne sont pas totalement utilisés ou dégradé par l’organisme.

De ce fait, nous conservons des résidus de ces médicaments dans nos sels ainsi que nos urines, qui sont ensuite déversées dans les eaux usées. Là, vous demandez une fois de plus, comment ces résidus vont se retrouver dans les eaux potables ? Puisqu’il existe des stations d’épuration pour traiter ces eaux.

Sachez que vous vous trompez une fois de plus. Les stations d’épurations sont équipées pour éliminer les pollutions azotées, carbonées ou encore phosphorées. Cependant, elles n’ont aucune obligation dans leur cahier de charge pour traiter les résidus de médicaments.

Résultat, on retrouve dans les eaux des antibiotiques, des hypolipidémies, des antiinflammatoires non stéroïdiens, des anticonvulsivants, des agents de contraste iodés, des bêtabloquants et des stéroïdes.

Dans son rapport, l’académie nationale de pharmacie française précise que « La présence de traces de substances médicamenteuses ou de leurs dérivés a été largement établie à l’échelle mondiale, en particulier dans les eaux superficielles et souterraines, dans les eaux résiduaires, dans les boues des stations d’épuration utilisées en épandage agricole et dans les sols ».

En outre, Plusieurs autres études réalisées aux Etats-Unis, au Brésil, en Allemagne, en Italie, en Grande Bretagne, en Finlande ou encore au Canada, décrivent des situations similaires.

Voici les conséquences que peuvent avoir cette contamination de l’eau par les résidus de médicaments:

Voir la page suivante

Likez et Partagez cet article sur Facebook
Page suivante
VOUS AIMEREZ AUSSI