Les radations de votre téléphone portable sont vos pires ennemis ! Apprenez à vous en protégez …

Accueil » Santé » Les radations de votre téléphone portable sont vos pires ennemis ! Apprenez à vous en protégez …

Voici les résultats d’études menées sur les effets des radiations téléphoniques sur l’homme :

 

Des études ont montré que l’exposition aux ondes RF (ondes radio à hautes fréquences) émises par les mobiles peuvent provoquer :

« Une légère augmentation de la pression artérielle au moment même de l’utilisation, la pression revenant à la normale lorsque l’utilisation est arrêtée, pour mettre cela en perspective, la tension artérielle change régulièrement tout au long de la journée et est même affecté par des tâches telles que la parole. » Ceci d’une part.

D’autre part, l’utilisation du téléphone provoque également : « un réchauffement direct et instantané du cerveau après une utilisation prolongée, qui se disperse dès que l’usager arrête d’utiliser son mobile mais cela ne cause aucun dommage sur le moment, cependant il est fort probable qu’il ait des répercutions à long terme sur le cerveau, mais cette possibilité reste à explorer lors de tests qui devraient prendre encore quelques années. »

Si l’on croit les données existantes, ce serait fort envisageable, surtout au vu de la hausse des maladies neurologiques et des troubles comportementaux, mais ni les moyens ni le temps ne permettent d’avoir des certitudes sur une potentielle connexion entre le facteur radioactif et ces troubles pathologiques.

Faible fatigue après une utilisation prolongée :

Cependant, une intéressante étude menée en Suède suggère que les néovromes acoustiques (tumeurs bénignes du nerf acoustique) sont deux fois plus fréquents chez les utilisateurs de téléphones portables que chez ceux qui n’en utilisent pas. Mais les chercheurs déclarent aussi qu’il n y a aucune preuve tangible qui confirmerait que l’utilisation d’un téléphone mobile provoque :

  • Des tumeurs
  • Déficience de mémoire
  • Cancer
  • Dommages cérébraux
  • Les dommages fœtaux

Selon cette étude, le risque pour la santé est considéré comme très, très petit, bien que certains individus soient plus sensibles aux rayonnements que d’autres, ce qui pourrait expliquer certains cas d’affection liés directement au mobile, cette sensibilité est peut-être la voie qu’il faut explorer dans les études futures, afin d’identifier la population à risque.

Voici comment réduire l’exposition aux radiations du téléphone :

Voir la page suivante (Cliquez sur le bouton jaune en dessous)

Page précédentePage suivante
VOUS AIMEREZ AUSSI