Les ruptures d’anévrisme sont dangereuses et mystérieuses, mais ce que ces chercheurs ont découvert et hallucinant !

Accueil » Santé » Maladies & douleurs » Maladies cardiovasculaires » Les ruptures d’anévrisme sont dangereuses et mystérieuses, mais ce que ces chercheurs ont découvert et hallucinant !

Des chercheurs de Nantes viennent de faire une importante découverte sur l’origine des ruptures d’anévrisme qui se produisent chez personnes.

L’université de Nantes fait savoir, que les chercheurs de l’institut du thorax et du CHU de Nantes ont fait la découverte d’un gène (et sa mutation) qui serait responsable de l’anévrisme cérébral.

Une découverte prometteuse :

L’anévrisme est un gonflement de la paroi de l’artère dont la rupture entraîne une hémorragie, avec un risque de mortalité. Il peut impliquer différents organes tels que les reins, le cœur ou le cerveau.

anevrisme-de-l-aorte

Cette dilatation des artères dans le cerveau touche près de 3 % de la population pour autant qu’ils en aient conscience. Lorsqu’elle n’est pas vite prise en charge, la rupture de cette paroi et l’hémorragie provoquée autour du cerveau peut entraîner de graves séquelles.

LIRE AUSSI:  Né avec le cœur hors de la poitrine, ce bébé survit miraculeusement

Selon « Sciences et Avenir », la rupture est même mortelle une fois sur deux, Ce qui montre à tel point elle représente un grave risque pour la santé. Toutefois, c’est quand on n’en a pas conscience qu’elle est peut faire le plus de mal.

Avant la découverte des chercheurs de Nantes, aucun test sanguin ne permettait de diagnostiquer le problème. Mais, cette nouvelle découverte offre la possibilité de détecter plus facilement et de manière précoce les anévrismes cérébraux.

L’étude nantaise, menée sur six familles, a démontré que les personnes présentant la mutation du gène identifié (ANGPTL6) « produisaient 50 % moins de protéine (présente dans le sang) » que les personnes ne présentant pas la mutation.

Likez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI