Lorsque les douleurs corporelles parlent de votre état psychologique !

Accueil » Psycho & Couple » Lorsque les douleurs corporelles parlent de votre état psychologique !

Les douleurs au niveau du corps sont très souvent énonciatrices de complications sanitaires, dont des maladies parfois bénignes ou assez sérieuses. Mais saviez vous que certaines d’entre ces douleurs sont juste une manifestation de votre état de santé psychologique.

En effet, notre corps parle beaucoup, mais encore faut-il pouvoir l’entendre. Une grippe peut être une grippe banale, mais elle peut aussi signifier que nous devons soigner une blessure intérieure que nous gardons depuis trop longtemps. Ainsi, retrouvez donc quelques exemples de signes que notre corps nous envoie sans que nous n’en prenions réellement compte. 

Quand le corps nous parle : 

Quelque soit le problème de santé auquel vous êtes confronté, il se manifeste toujours par des signes et symptômes, commençant par les plus bénins. Malheureusement, nous ne prêtons pas toujours attention à ces signes jusqu’à ce qu’ils s’empirent.

Pourtant apprendre à connaître les signes que vous envoie votre corps, peut vous aider à prévenir ou à traiter plus facilement une multitude de maladies. Vous pouvez choisir d’ignorer une petite douleur au niveau de vos genoux, ou peut-être des picotements au niveau de la poitrine… tout en pensant qu’ils sont passagers. Mais ce que vous ignorez, c’est que ces douleurs et picotements passagers finissent par donner naissance à des symptômes plus pressants, qu’il serait sans doute préférable d’éviter.

LIRE AUSSI:  Libérez-vous du modèle d'amour narcissique et empathique !

Comme le dit Michel Odou, « nos maladies ne sont pas que le fait du hasard ni de la fatalité, mais un message de notre être intérieur ». Cet être qui se soucie de votre bien-être à tel point qu’il décide de vous signaler qu’il y a quelque chose qui ne va pas dans votre fort intérieur, et vous invite à y remédier.

Voici ce qui nous annonce certaines douleurs corporelles :

Voir la page suivante (Cliquez sur le bouton jaune en dessous)

Likez cet article sur Facebook

Page suivante
VOUS AIMEREZ AUSSI