Lutter contre le cancer avec de l’activité physique… Découvrez ce qui se passe lorsque vous vous y mettrez !

Accueil » Santé » Lutter contre le cancer avec de l’activité physique… Découvrez ce qui se passe lorsque vous vous y mettrez !

Il va de soi que lorsqu’on est malade, la dernière chose que vous ayez envie de faire est l’exercice, d’autant que si vous suivez un traitement contre le cancer. Votre corps est malade, et vous êtes émotionnellement et physiquement épuisé.

Cet épuisement finit par prendre fin au fur et à mesure que vous guérissez et votre corps se sentira de nouveau normal un jour. Mais vous pouvez certainement vous aider tout au long du processus de guérison, en incluant l’activité physique, ou l’exercice, dans votre routine quotidienne.

Activité physique après un diagnostic de cancer :

C’est super important de rester actif. Exercez-vous régulièrement, même après la chirurgie. On devrait essayer de marcher au moins 3 à 5 heures par semaine. L’activité physique améliorera votre qualité de vie, vous donnera plus d’énergie, vous fera vous sentir mieux dans votre peau, réduira l’anxiété et prolongera votre vie.

Si vous êtes à la maison pendant votre convalescence, optez pour un programme d’activité physique à domicile. Un physiothérapeute ou un instructeur de gymnastique peut venir une fois et adapter un programme pour vous. De nombreuses études ont montré que l’activité physique peut également être protectrice, après un diagnostic de cancer.

Si vous avez besoin de chirurgies pour votre cancer, faites de l’exercice jusqu’à la chirurgie. Gardez votre corps aussi en forme que possible car vous avez plus de chances de récupérer rapidement de la chirurgie, de guérir plus rapidement et de survivre et peut-être avoir moins de risque de récidive.

L’activité physique peut-elle réduire le risque de cancer?

Oui. La réponse est un OUI définitif.

Les personnes qui ont un mode de vie actif ont généralement un risque plus faible de certains types de cancer, en particulier les cancers des poumons, de la prostate et de l’endomètre. Pour cause, l’activité physique, ou l’exercice, modifie un certain nombre de facteurs inflammatoires et immunitaires, qui peuvent influencer le risque de cancer.

Likez et Partagez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI