Le mal que vous faites aux enfants en les criant dessus !

Accueil » Psycho & Couple » Le mal que vous faites aux enfants en les criant dessus !

En tant que parent, vous savez mieux que quiconque comment on peut parfois se laisser aller par nos émotions. D’une certaine façon les enfants peuvent vraiment nous pousser à bout par leurs agissements.

Et sans qu’on s’y rende compte, on se retrouve à leurs hurler dessus de toutes nos forces. Bien que cela n’émane pas vraiment de mauvaises intentions, ces hurlements affectent beaucoup les enfants.

Les effets des hurlements sur les enfants :

SI vous aussi, on vous a déjà crié dessus, vous savez aussi que ces cries ne rendent pas forcement le message plus clair qu’il ne l’était déjà.

Le mal que vous faites aux enfants en les criant dessus !

Eh bien ce n’est pas différent avec les enfants. Leur crier dessus peut les amener à se plier à votre recommandation pendant un moment, mais cela n’encourage pas forcement la discipline.

Une étude récente rapporte que les hurlements rendent les enfants plus agressifs physiquement et verbalement.

En général, les cris quel qu’en soit le contexte, sont une expression de colère. Cela fait peur aux enfants et les font se sentir en insécurité.

Si crier sur les enfants est déjà une mauvaise chose en soi, les cris accompagnés de dénigrements verbaux et d’insultes peuvent être qualifiés de violence psychologique. Il a été démontré que cela peut avoir des effets à long terme, comme l’anxiété, la faible estime de soi, et une agressivité accrue.

Alors, voici comment vous pouvez faire comprendre à vos enfants leurs erreurs sans pour autant les crier dessus :

1. Donnez-vous un délai d’attente :

Retenez-vous avant d’entrer en colère jusqu’à ce que vous perdez le contrôle et hausser de ton. En vous éloignant de la zone de conflit pendant quelques instants, vous vous donnez une chance de réévaluer et de respirer profondément, cela vous aidera à vous calmer.

LIRE AUSSI:  Voici les meilleurs exercices pour gérer votre ANXIÉTÉ ...

2. Parlez émotions :

La colère est un sentiment normal, mais on peut aussi apprendre à la gérer correctement. En reconnaissant toutes les émotions, de la joie et l’excitation à la tristesse, la colère, la jalousie et la frustration, vous enseignez à vos enfants qu’ils font tous partie de notre répertoire humain.

Parlez de ce que vous ressentez et encouragez vos enfants à faire la même chose. Cela les aidera à développer une attitude respectueuse envers eux-mêmes et les autres et les permettra de forger des relations saines dans la vie.

3. Ajuster les mauvais comportement ave calme, mais de manière ferme:

Les enfants se conduisent mal de temps en temps. Cela fait partie de la croissance. Mais il est clair que certains comportements ne sont pas tolérés.  Alors, parlez-leur d’une manière ferme qui n’affecte pas pour autant leur dignité.

4. Utiliser des conséquences, mais laissez les menaces :

Selon Barbara Coloroso, auteur de « Kids Are Worth It !, » l’utilisation de menaces et de la punition crée plus de sentiments de colère, de ressentiment, et de conflits. À long terme, ils empêchent votre enfant de développer la discipline intérieure.

Les menaces et les châtiments humilient les enfants, ce qui pousse à avoir un sentiment d’insécurité. D’autre part, les conséquences qui portent sur un comportement particulier, mais viennent avec un avertissement juste (comme prendre un jouet loin après avoir expliqué que les jouets sont pour jouer, pas pour frapper) aident les enfants à faire de meilleurs choix.

Likez et Partagez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI