Marloie : une école fermée pour cause d’épidémie de gale !

Accueil » News » Marloie : une école fermée pour cause d’épidémie de gale !

En fin janvier dernier, une épidémie de gale s’est déclarée dans plusieurs implantations de l’institut d’enseignement spécialisé de Marloie, poussant la direction de la section fondamentale a annoncé la fermeture de ses portes.

Dominique André, directrice de l’école fondamentale d’enseignement spécialisé de Marloie explique que : «Nous avons décidé de fermer l’école pour faire venir une société agréée afin qu’elle désinfecte l’ensemble des bâtiments».

Une mesure nécessaire :

Publicité

Avec une centaine de cas potentiels dénombrés, sans qu’il soit possible d’en déterminer l’élément déclencheur, la fermeture de l’institut est une mesure plus que nécessaire pour limiter l’incidence  de l’infection.

Marloie : une école fermée pour cause d’épidémie de gale !

En plus de la fermeture des portes, la direction Dominique André rapporte que «Nous avions déjà pris des mesures d’hygiène en nettoyant les locaux et le linge à l’aide d’un acaricide acheté en pharmacie, mais je pense que tout le monde sera rassuré de savoir que l’école a été traitée par des professionnels avec un produit qui restera actif pendant 6 mois».

LIRE AUSSI:  Cancer du sein: Des preuves accablantes que la contraception hormonale augmenterait bien le risque

En outre, la directrice du centre psycho-médico-social de Marloie, Nathalie Dufays, explique que «Tous les parents ont été informés de la situation». «Notre médecin a ausculté les élèves, et ceux qui présentaient des traces de gale ont été redirigés vers leur médecin traitant», assure-t-elle.

En ce jour, le nombre exact de personnes infectées reste inconnu, mais en attendant «Les élèves regagnent l’école au compte goutte», précise Dominique André. «Sur la cinquantaine de cas suspectés dans le fondamental, 25 élèves ont déjà réintégré l’établissement avec une attestation du médecin indiquant qu’ils n’avaient pas contracté la gale. Nous sommes très loin des chiffres évoqués précédemment», a-t-elle rajouté.

Likez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI