Tous les médicaments homéopathiques illégaux indiqués par la FDA

Accueil » Santé » Maladies & douleurs » Tous les médicaments homéopathiques illégaux indiqués par la FDA

La FDA vient de donner des consignes visant à identifier tous les médicaments homéopathiques illégaux. Mais tous ne seront pas pour autant retirés du marché…

Les consignes se présentent sous forme d’un document d’orientation, qui expose la position actuelle de la FDA sur la réglementation des médicaments homéopathiques.

Dans les conseils, la FDA donne les consignes suivantes:

-Tout médicament homéopathique qui n’a pas été considéré comme «généralement reconnu comme sûr et efficace» (GRAS / E) est considéré comme un nouveau médicament.

Tous les médicaments homéopathiques illégaux indiqués par la FDA

-La FDA n’a pas déterminé que les médicaments homéopathiques sont GRAS / E;

-Un nouveau médicament ne peut être commercialisé que s’il passe par le processus d’approbation de la FDA;

-Aucun médicament homéopathique n’a reçu l’approbation de la FDA, et aucun producteur ne peut se permettre de passer par le processus d’approbation.

En plus, la FDA a déclaré que pratiquement chaque médicament homéopathique sur le marché est vendu illégalement. Les lignes directrices expliquent que l’agence appliquera une approche réglementaire axée sur le risque qui donnera la priorité aux mesures d’application en fonction:

LIRE AUSSI:  Consommer ces 36 légumes vous aide à prévenir le cancer !

– Des produits présentant des problèmes de sécurité signalés;

-Des produits qui contiennent ou prétendent contenir des ingrédients associés à des problèmes de sécurité

-Potentiellement importants, par exemple la belladone ou la strychnine;

-Des produits pour des voies d’administration autres que les produits oraux et topiques, par exemple les produits injectables et ophtalmiques;

-Des produits destinés à être utilisés pour la prévention ou le traitement de maladies et d’affections graves et/ou mettant la vie en danger, par exemple le cancer, les maladies cardiaques et l’addition d’opioïdes;

-Des produits pour les populations vulnérables, par exemple les enfants;

-Des produits qui sont réputés adultérés en vertu de la loi FDC § 501.

La FDA dit également qu’elle reconnaît que de nombreux médicaments homéopathiques ne relèvent pas de ces catégories et n’a pas l’intention de prendre des mesures contre ces produits pour le moment.

Likez et Partagez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI