Le microbiome intestinal est déformé de façon permanente par la bactérie H. pylori, avertissent les scientifiques

Accueil » Santé » Maladies & douleurs » Troubles digestifs » Le microbiome intestinal est déformé de façon permanente par la bactérie H. pylori, avertissent les scientifiques

Le microbiote gastro-intestinal est un environnement florissant pour les bonnes bactéries et autres microbes qui contribuent à la santé humaine. Cependant, une étude sur les infections à Helicobacter pylori prévient que les bactéries peuvent modifier de façon permanente la flore intestinale en déplaçant de bonnes bactéries de l’estomac.

Les nouveaux résultats proviennent d’un groupe de chercheurs autrichiens dirigé par le Dr Christoph Steininger, un infectiologue de la Division des maladies infectieuses et de médecine tropicale de l’Université médicale de Vienne. L’équipe a mené une étude à grande échelle de H. pylori pour sa résistance significative aux antibiotiques.

La Société autrichienne de gastro-entérologie et d’hépatologie a collaboré avec l’équipe MedUni de Vienne :

Publicité

Trouvée dans l’environnement acide supposé-stérile de l’estomac humain, la bactérie de H. pylori est liée à la gastrite et au cancer d’estomac. Les symptômes de l’infection à Helicobacter comprennent une perte d’appétit, des nausées et des douleurs dans la partie supérieure de l’abdomen.

En plus de résister aux acides de l’estomac, les bactéries H. pylori démontrent un niveau significatif de résistance à la clarithromycine et à de nombreux autres antibiotiques couramment utilisés. Des méthodes alternatives permettant de traiter ces cas d’infection bactérienne résistante aux antibiotiques sont actuellement en cours d’’étude.

LIRE AUSSI:  4 signes sournois prouvant que vous avez un intestin malsain. 3 étapes à suivre pour inverser la tendance !

La découverte de l’existence de la bactérie H. pylori dans l’estomac a conduit à des études qui ont confirmé la présence d’autres microbes dans des micro-environnements qui étaient auparavant considérés comme inhospitaliers pour ces micro-organismes. La vessie et les poumons, par exemple, abritaient une grande population de microbes.

Les chercheurs rapportent que l’infection à Helicobacter perturbe le microbiome humzin. Le H. pylori mènerait une sorte de compétition avec d’autres espèces de bactéries de l’estomac (les bonnes bactéries surtout) et les chasse pour devenir le seul occupant de l’estomac.

Si une telle prise de contrôle hostile de l’estomac a lieu, l’absence de nouveaux afflux de microbes réduira la diversité de la flore intestinale. Ce qui constitue en soir un véritable problème dans le fonctionnement de l’organisme.

Les acides gastriques puissants de l’estomac éliminent les microbes les plus nocifs. Les survivants sont généralement de bonnes bactéries qui se dirigent vers le microbiome intestinal, où ils peuvent aider diverses fonctions des intestins.

De nos jours, les professionnels de la santé sont conscients du lien entre l’état du microbiome intestinal et les maladies intestinales. Un intestin affaibli est sujet aux maladies inflammatoires chroniques de l’intestin et à d’autres maladies.

Likez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI