Des milliers d’oies des neiges meurent dans le Montana après s’êtres posées sur un lac toxique !

Accueil » News » Des milliers d’oies des neiges meurent dans le Montana après s’êtres posées sur un lac toxique !

Des milliers d’oies des neiges ont été amenées à se poser sur les eaux toxiques d’une mine désaffectée du Montana, dans le nord des Etats-Unis. Ce qui a malheureusement provoqués leur mort.

Une migration tardive cet hiver associée à une tempête de neige à proximité a poussé les oiseaux à chercher un endroit non gelé pour se poser. Mais, l’endroit qu’ils ont trouvé a fini par leurs être fatal.

 Le Berkeley Pit :

Berkeley Pit est une ancienne mine de cuivre à ciel ouvert située à Butte dans le Montana.  Elle fut ouverte en 1955 et a été exploitée par la compagnie Anaconda Mining puis par la compagnie Atlantic Richfield (ARCO), jusqu’à sa fermeture en 1982.

Quand l’exploitation fut arrêtée, ses pompes furent démantelées, ce qui a causé l’accumulation de l’eau provenant des infiltrations de la nappe phréatique adjacente et des eaux de ruissellement. L’eau a dissous les dépôts métalliques et s’est chargée d’acide sulfurique et de métaux lourds toxiques comme l’arsenic, le cadmium et le zinc.

C’est cet endroit que les oies ont malheureusement choisi pour se poser. La fosse est gérée par la société minière Montana Resources, qui a appris vers fin novembre dernier qu’un groupe d’oies se dirigeait vers le lieu.

Mais, puisque la fosse mesure plus de 280 000 m², il n’y avait pas grand-chose à faire pour couvrir l’eau afin d’empêcher les oies d’y atterrir. Alors, les oies se sont posées dans la fosse en masse à leur arrivée et ont toutes péries.

« Je ne peux pas souligner avec précision combien d’oiseaux se trouvaient dans la région de Butte cette nuit-là », a déclaré Mark Thompson, directeur des affaires environnementales pour Montana Resources. « Les chiffres dépassent tout ce que nous avons pu expérimenter au cours de nos 21 années de surveillance ».

Les employés auraient travaillé sans relâche pour brouiller les oies et les empêcher d’être dans l’eau pendant trop longtemps, mais plusieurs milliers d’entre eux ont fini par mourir.

Likez et Partagez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI