Le Masochisme de L’Homme : Des millions d’abeilles tuées par des autorités de la Caroline du Sud !

Accueil » News » Le Masochisme de L’Homme : Des millions d’abeilles tuées par des autorités de la Caroline du Sud !

Force est de reconnaitre que les progrès scientifiques ont été d’un grand secours pour l’Homme. Cependant, il est tout aussi indéniable le fait que cette même science nuit parfois au bien-être de l’Humanité et à celle de la Nature. L’extermination de millions d’abeilles en Caroline du Sud en est malheureusement une des preuves du masochisme de l’Homme …

En Aout dernier, des apiculteurs de Caroline du Sud, dans le sud-est des États-Unis, ont découvert à leur grande surprise des millions d’abeilles mortes. Ces abeilles avaient été « accidentellement » pulvérisées par les autorités locales qui voulaient éliminer des moustiques porteurs du virus Zika.

Voulant éliminer des moustiques, ils exterminent des abeilles !
Publicité

Le virus Zika est un Flavivirus transmis par les moustiques du genre Aedes, il a récemment émergé en dans le sud des Etats-Unis. Après avoir recensé certains cas d’infections locales provoquées par des moustiques autochtones, les autorités ont donc voulu prendre des mesures  pour éliminer ces moustiques.

LIRE AUSSI:  Vers une meilleure prise en charge des frais de médecine alternative par les mutuelles ...

Ainsi, elles ont opté pour la pulvérisation des pesticides à partir de l’air, une méthode assez courante utilisée en Floride. Selon les « Centers for Disease Control and Prevention », plus de 6 millions d’acres ont été pulvérisés avec des produits chimiques pendant une seule année en Floride.

De ce fait, les autorités ont donc fait valoir que la pulvérisation était la technique appropriée pour freiner le virus Zika dans leur localité. Malheureusement, cette technique n’a pas tué que les moustiques, elle a également exterminé des millions d’abeilles et détruit les ruches des apiculteurs.

Un insecticide controversé : Voici comment des abeilles ont été tuées par erreur :

Voir la page suivante (cliquez sur le bouton rose en bas)

Likez cet article sur Facebook
Page suivante
VOUS AIMEREZ AUSSI