MISE EN GARDE d’un scientifique: Ne laissez pas votre ENFANT longtemps à l’intérieur de LA VOITURE! Lisez pourquoi…

Accueil » News » MISE EN GARDE d’un scientifique: Ne laissez pas votre ENFANT longtemps à l’intérieur de LA VOITURE! Lisez pourquoi…

Lorsque nous entrons dans les voitures, nous pensons être à l’abri de la poussière, des fumées ou tout autre élément toxique émanant de l’extérieur. Mais, il semblerait que la réalité soit tout autre. Les degrés d’exposition  à l’air toxique seraient plus élevés à l’intérieur qu’à l’extérieur des voitures, et  ce sont les enfants qui sont les plus menacés,  témoigne un scientifique.  

Selon le professeur Sir David King,  ancien conseiller scientifique du gouvernement, marcher ou faire du vélo pour aller à l’école, serait beaucoup mieux pour la santé des enfants. Il met en garde contre le fait que les enfants s’exposent à des niveaux dangereux de pollution d’air en s’installant dans les voitures. Faut-il lui donner raison ? Ils a ses explications.

Faut-il laisser les voitures de coté ?

A cette question, le  professeur Sir David King pense bien que si ! Il déclare que « les enfants assis sur la banquette arrière des véhicules sont plus susceptibles d’être exposés à des niveaux dangereux [de la pollution atmosphérique] ».

Mis en garde d’un scientifique : Les enfants sont plus vulnérables à la pollution atmosphérique en étant à l’intérieur des voitures.

Ce qui peut notamment avoir comme effet plus connu le fait d’endommager les poumons en développement des enfants. Mais des recherches récentes indiquent également que la pollution atmosphérique nuit à la capacité des enfants à apprendre à l’école et peut endommager aussi leur ADN.

King ajoute que « la meilleure chose à faire pour préserver notre santé serait de laisser nos voitures de coté…Il a été démontré que les bienfaits pour la santé de la marche et du vélo l’emportent largement sur les coûts de la respiration d’air pollué. Si les propriétaires de voiture savaient les dégâts qu’ils pourraient occasionner chez leurs enfants, je pense qu’ils penseraient deux fois avant de les faire monter dans la voiture ».

Notre atmosphère étant polluée de toute manière, en quoi l’extérieur serait-il mieux par rapport à l’intérieur des voitures :

Le professeur King n’est pas le seul à défendre l’idée selon laquelle, les enfants devraient marcher ou faire du vélo, plutôt que de se déplacer dans les voitures. Le Professeur Stephen Holgate, un spécialiste de l’asthme à l’Université de Southampton et président du Collège royal du Groupe de travail des médecins sur la pollution atmosphérique, a dit qu’il y avait suffisamment de preuves pour dire aux parents que la marche et le vélo expose leurs enfants à moins de pollution atmosphérique que la conduite de voiture.

LIRE AUSSI:  Des experts mettent en garde: "Le papier hygiénique ne nettoie pas correctement et pourrait même causer des problèmes de santé inquiétants"

Pourquoi donc ?

Une série d’expériences, ont démontré que les conducteurs à l’intérieur des véhicules sont exposés à des niveaux beaucoup plus élevés de la pollution atmosphérique que ceux qui marche ou le vélo le long des mêmes routes urbaines.

Au cours d’une étude remontant à 2001, les chercheurs ont choisi deux équipes, l’une de deux cyclistes et l’autre de deux conducteurs de voiture. Les deux voitures étaient équipées d’échantillonneurs d’air individuels pour une conduite de 4 h sur 2 jours différents dans la circulation matinale de Copenhague.

Les tubes de charbon d’échantillons d’air ont été analysés pour déterminer leur contenance de benzène, toluène, éthylbenzène et xylène (BTEX), et les filtres à air pour les particules de poussière (total). Les résultats de l’étude ont montré que les concentrations de particules et BTEX dans la cabine des voitures étaient 2 à 4 fois plus élevées que celles dans la zone de respiration des cyclistes.

Compte tenu de cela, Holgate pense que les enfants sont plus vulnérables que les adultes, parce que la pollution de l’air peut retarder la croissance de leurs poumons et parce qu’elle augmente les risques pouvant conduire à l’asthme et d’autres affections respiratoires.

Likez et Partagez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI