La NASA admet finalement avoir pulvérisé les Américains avec des chemtrails toxiques !

Accueil » News » La NASA admet finalement avoir pulvérisé les Américains avec des chemtrails toxiques !

Pendant des années, le gouvernement fédéral et ses appareils ont étiqueté ceux qui ont mis en garde contre les produits chimiques pulvérisés sur les populations – chemtrails – comme théoriciens du complot, mais l’agence spatiale du pays vient de démentir cela et donner raison à ces soi-diant théoriciens de la «conspiration» !

Dans une vidéo récente (disponible ci-dessous), un scientifique de la NASA a admis que son agence plaçait le lithium dans l’échappement des fusées, le produit est ensuite dispersé dans l’atmosphère. De plus, la libération du lithium a lieu depuis les années 1970, Rowland l’admet sur la vidéo, qui est en fait l’enregistrement d’un appel téléphonique.

Plus c’est scientifique, plus ça passe !

Bien que Rowland ait dit que le lithium ne nuit pas à l’environnement, le composé lui-même a été utilisé comme un médicament psychiatrique pendant des décennies.

fain

Il agit en modifiant les niveaux de sérotonine et de norépinéphrine qui sont sécrétés par le système endocrinien humain. Le Lithium altère fortement les modèles cérébraux, mais dans l’enregistrement, Rowland a affirmé que « ce n’est pas dangereux. »

La réalité est que même les médecins, qui prescrivent régulièrement le médicament pour des raisons psychiatriques, ne comprennent pas comment il fonctionne, ni quels devraient être les niveaux de dosage appropriés. Alors, comment la pulvérisation de grandes quantités du composé dans l’atmosphère peut être sans danger ?

Le site Web de l’agence spatiale affirme que la NASA poursuit des rejets de lithium afin d’étudier le mouvement du vent dans la haute atmosphère, dans le but d’analyser des données sur les mouvements de gaz chargé ou ionisé. L’agence affirme que les variations sont importantes, parce que tous les satellites GPS et de communications envoient leurs signaux à travers l’ionosphère, et «une ionosphère perturbée se traduit par des signaux perturbés», il est donc nécessaire de savoir ce qui provoque ces perturbations.

Voici d’autres vérités sur les chemtrails et les raisons de leur utilisation :

Outre le lithium altérant l’esprit, d’autres ont essayé des vaccins en aérosol, pulvériser des populations avec des vaccins sans leur connaissance ou autorisation, comme le dénote ce résumé d’étude.

Plusieurs milliers de personnes ont été vaccinées en aérosol «pendant de nombreuses années» en Russie avec «des souches vivantes atténuées contre de nombreuses maladies». De plus, des essais exhaustifs sur le terrain en Amérique du Sud ont été effectués avec le vaccin antiamaril atténué. De bons résultats ont également été rapportés en utilisant un aérosol pour vacciner contre la grippe A.

LIRE AUSSI:  Un grand père rencontre son nouveau petit-enfant à l’hôpital... Et quelle surprise en découvrant le secret que sa fille lui cachait !

Des vaccins à l’aérosol :

L’étude a noté en outre que la méthode optimale de vaccin aérosol est par l’inhalation, qui est considéré comme meilleur pour les enfants et les personnes âgées. « Nous concluons que la vaccination aérosol semble être une méthode prometteuse de vaccination », concluent les auteurs de l’étude.

Quant au lithium, ce n’est pas un médicament qui devrait être répandu dans toute l’atmosphère, parce que, de nouveau, les médecins et les scientifiques ne savent pas vraiment quels niveaux de dose sont efficaces et qui sont trop.

Rowland, dans sa conversation enregistrée, a promis de répondre à des questions spécifiques s’il a reçu par courriel. Il a également dit que l’agence spatiale a accueilli ces enquêtes du grand public parce que l’information des gens est une mission essentielle de la NASA.

Si c’est vrai, alors pourquoi d’autres employés du gouvernement sont-ils dans les agences clés sous les ordres du bâillon concernant les discussions sur les chemtrails ?

Si vous n’êtes toujours pas prêt à croire que le gouvernement des États-Unis est capable de distribuer de l’aérosol et du lithium-thermite via les chemtrail, ce document public – Code 840 RMMO du Wallops Range and Mission Management Office – devrait remettre vos doutes.

Il précise dans une déclaration de la mission 2013 que le but du lancement est de «tester les méthodes de chargement pour les boîtes de lithium» qui devaient être émises dans les missions suivantes. Résultats ? « Les données de thermistance ont semblé nominales. Bon rapport de la plate-forme optique aérienne de la vidéo enregistrée et des nuages de lithium également visibles par l’observation au sol. »

Le gouvernement des États-Unis a traité les Américains comme des cobayes dans le passé; Quiconque croirait qu’il a abandonné la pratique est tout simplement naïf !

Enregistrement de la révélation de la NAZA :

Likez et Partagez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI