« Ne pas envoyer à l’école un enfant qui a potentiellement la grippe », demande la ministre de la santé aux parents d’élève.

Accueil » News » « Ne pas envoyer à l’école un enfant qui a potentiellement la grippe », demande la ministre de la santé aux parents d’élève.

L’hiver est bien connu pour être la saison des grippes, mais cette année en France, cela prend une toute autre ampleur.

L’épidémie de grippe continue de progresser et concerne désormais toutes les régions. Selon les personnels médicaux, elle a atteint une virulence inédite depuis 20 ans. D’où les nouvelles consignes de la ministre de la santé.

Limiter l’épidémie :

Avec l’épidémie de grippe qui s’est étendue à toutes les régions de France, la ministre de la santé, Agnès Buzyn, a jugé bon de donner comme consignes aux parents de  » ne pas envoyer à l’école un enfant qui a potentiellement la grippe ».

"Ne pas envoyer à l'école un enfant qui a potentiellement la grippe", demande la ministre de la santé aux parents d’élève.

Ce que certains considéreraient comme des mesures extrêmes n’ont pour autres buts que de limiter l’incidence de l’épidémie au sein de la population et encore plus chez les jeunes enfants qui sont plus vulnérables.

LIRE AUSSI:  Ces 2 pyramides sous-marines géantes ont été découvertes au centre du triangle des Bermudes !

Selon les derniers chiffres, près de 11 500 personnes ont été admises aux urgences pour syndrome grippal entre le 25 et le 31 décembre. Cela représente une augmentation de 80% par rapport à la semaine précédente.

De plus, Ce seraient les plus jeunes qui sont les plus touchés. La moitié des personnes passées aux urgences avaient moins de 15 ans et 25% étaient des enfants de moins de 5 ans.

Dans de telles circonstances on comprend mieux les recommandations de la ministre. Elle a d’ailleurs aussi rappelé l’importance d’un geste de prévention simple : « Se laver les mains. »

Likez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI