Un nouvel aperçu sur la façon dont le microbiote intestinal affecte la santé mentale, causant la dépression et l’anxiété !

Accueil » Santé » Maladies & douleurs » Système nerveux, cerveau » Un nouvel aperçu sur la façon dont le microbiote intestinal affecte la santé mentale, causant la dépression et l’anxiété !

Au cours des dernières années, l’étude des causes et des traitements de la dépression a révélé une certaine corrélation avec le microbiote dans le système digestif du corps.

L’hypothèse est que la présence ou l’absence de bactéries digestives saines affecte la façon dont le cerveau fonctionne, et de nouvelles recherches menées par un neuroscientifique de l’Université d’État de Floride donnent plus d’informations à ce sujet.

Les conclusions de Linda Rinaman :

Linda Rinaman est professeure de recherche et de psychologie à l’Université d’État de Floride. A travers ces recherches, elle souligne un lien très important entre l’intestin et le cerveau, identifiant des voies qui aident à comprendre pourquoi les soi-disant «intuitions» influencent puissamment les émotions, l’humeur et la prise de décision.

« Nous nous attendons à ce que ces lignes de recherche nous aident à mieux comprendre comment les fonctions gastro-intestinales contribuent aux fonctions mentales normales ou perturbées », explique Linda Rinaman.

Sa recherche constituait à examiner les voies entre l’intestin et le cerveau chez les mammifères, notant comment les sentiments générés dans l’intestin se déplacent dans le cerveau, indiquant que certains «sentiments intestinaux» (ou intuitions) sont un signe d’alerte et peuvent ainsi être un bon indicateur d’humeur et d’état mental sains.

Dans le corps humain, le nerf vague agit comme la voie entre le cerveau et l’intestin. Il est le nerf le plus grand et le plus étendu du corps. Il traduit et transporte des messages entre le tractus gastro-intestinal et le cerveau.

Si l’intestin fonctionne de manière optimale, le cerveau est appelé à répondre plus positivement. La nourriture et la supplémentation appropriée sont des facteurs importants à prendre en compte dans ce cadre.

Des preuves scientifiques et anecdotiques suggèrent qu’une mauvaise alimentation peut provoquer une dérive de ces signaux de protection et d’avertissement, conduisant à une altération de l’humeur et du comportement.

Par exemple, un régime riche en graisses peut favoriser une réponse inflammatoire de bas grade dans le tractus gastro-intestinal, en modifiant les signaux vagaux et éventuellement en exacerbant les symptômes d’anxiété, de dépression ou d’autres états mentaux perturbés.

Rinaman explique que les types de bactéries dans notre intestin sont façonnés par notre régime alimentaire, et que ces bactéries peuvent affecter votre état émotionnel et cognitif. « 

Loading...
VOUS AIMEREZ AUSSI