NOUVELLE DÉCOUVERTE : Des chercheurs brésiliens décontaminent l’eau en utilisant des pelures de…Vous aurez du mal le croire !

Accueil » Santé » NOUVELLE DÉCOUVERTE : Des chercheurs brésiliens décontaminent l’eau en utilisant des pelures de…Vous aurez du mal le croire !

Ramakrishna ne fut pas le premier mystique à penser que l’utilisation des écorces de fruits est une méthode excellente pour purifier l’eau. Dans une étude qui date de 2011, des chercheurs britanniques ont constaté que des pelures de bananes peuvent aider à éliminer les métaux potentiellement toxiques (comme le plomb) d’une eau contaminée. Mais, quels sont les détails de cette affaire ?

Dans une expérience effectuée dans le cadre de cette étude, la peau de banane avait pu rapidement enlever le plomb et le cuivre de l’eau d’une rivière, ainsi que beaucoup d’autres matériaux. On avait utilisé un appareil de purification en coquille qui a été réutilisé jusqu’à 11 fois sans perdre son efficacité.

Le pouvoir de purification de la peau de banane :

La pelure d’une banane peut être utilisée pour purifier une eau contaminée par des métaux lourds toxiques tels que le cuivre et le plomb, selon une étude brésilienne. Des chercheurs de l’Institut des Biosciences de Botucatu, au Brésil, ont affirmé que la peau de banane pouvait surmonter même l’efficacité des purificateurs classiques, tels que l’oxyde d’aluminium, la cellulose et la silice. Ceux-ci peuvent avoir des effets secondaires toxiques et sont plus coûteux.

L’équipe brésilienne a corroboré sa découverte avec d’autres études américaines qui ont démontré que certaines pelures comme celles de la pomme, les déchets de la canne à sucre, les fibres de noix de coco et les coques d’arachide peuvent éliminer la toxicité présente dans une eau contaminée. Ces ingrédients naturels contiennent des produits chimiques qui ont une affinité particulière avec les métaux lourds.

Une étude Brésilienne arrive à montrer que les pelures de certains fruits sont des purificateurs de l’eau contaminée :

«J’étais chez moi en train de manger des bananes quand j’ai eu une idée; « Pourquoi ne pas exploiter des pelures de fruits pour désintoxiquer une eau contaminée ? « , rapporte Gustavo Rocha de Castro, un chercheur à l’Institut des Biosciences et co-auteur de l’étude (témoignages publiés dans SciDev.Net)

Le Docteure Castro et ses collègues ont fait sécher la peau de banane au soleil pendant une semaine, l’ont enterrée puis l’ont ajoutée à l’eau contaminée extraite d’une rivière contenant des concentrations connues de cuivre et de plomb.

Ils ont, ensuite, constaté que la peau absorbe 97 % des métaux après seulement une heure. Cette expérience s’est passée en laboratoire avec des résultats surprenants. Avec cette nouvelle découverte, on est arrivé à gagner plus d’efficacité et de temps dans la purification des eaux contaminées.

Le De Castro a confirmé que l’expérience a été effectuée avec une peau de banane uniquement sur le cuivre et le plomb. Il est temps, alors, de travailler également sur le cadmium, le nickel et le zinc. Mais elle a averti  que ce type de filtre est plus approprié à des fins industrielles et ne peut pas être utilisé pour la purification de l’eau de maison, car la banane est seulement capable d’absorber des particules de métaux lourds de petite taille, pas au point de rendre l’eau potable.

Dimitris Kalderis, un expert en traitement des eaux usées au Département de génie de l’environnement à l’Université technique de la Crète, en Grèce, a déclaré ceci : « Les résultats de cette étude brésilienne sont très prometteurs et le processus de purification avec la peau de banane s’est avéré rentable et très efficace. Je pense qu’un petit système automatisé pour une réutilisation de cette eau dans les foyers en faveur de la société civile, pourrait être développé« .

L’étude a été publiée dans Industrial and Engineering Chemistry Research, en février dernier (Le 16 février).

Loading...
VOUS AIMEREZ AUSSI