Des pansements innovants utilisés pour sauver les ours brûlés pendant l’incendie en Californie !

Accueil » News » Des pansements innovants utilisés pour sauver les ours brûlés pendant l’incendie en Californie !

Avec l’aide du Department of Fish and Wildlife de la Californie, une équipe constituée de vétérinaires et d’un scientifique de l’environnement, a élaboré un traitement spécial qui permettrait aux victimes de brûlures de guérir et récupérer plus rapidement.

Des spécialistes du California Department of Fish and Wildlife (CDFW) ont annoncé avoir réussi à sauver les deux ours qui avaient été gravement brûlés durant l’incendie baptisé Thomas Fire.

L’incendie dévastateur :

Publicité

En décembre 2017, l’incendie Thomas Fire a incinéré près de 110.000 hectares dans le sud de la Californie et détruit des milliers de structures. Mais comme le rapporte Elaina Zachos pour National Geographic, les humains n’étaient pas les seuls à souffrir.

Des pansements innovants utilisés pour sauver les ours brûlés pendant l’incendie en Californie !

Les sauveteurs ont trouvé deux ourses noires, des femelles ayant survécu à l’incendie mais   brûlées au troisième degré sur toutes leurs pattes, à tel point qu’elles avaient du mal à se tenir dessus.

Ainsi, les secouristes ont amené les créatures au département de la faune et de la flore de l’État pour y être soignées. Là bas, ils ont pu bénéficier d’un traitement spécial et innovant conçu par une équipe de vétérinaires de l’Université de Californie à Davis (UC Davis).

LIRE AUSSI:  MAIGRIR: Sauter un repas ne vous aidera pas à perdre du poids, au contraire, cela favorise le stockage de graisses dans le corps.

Pansements de peau de poisson :

Les blessures des deux ours apparient désormais au passé et ont même été mis en liberté, cela grâce à des bandages de peau de poisson. Les animaux se sont remis de leurs blessures avec leurs pattes enveloppées dans la peau de poisson.

Le traitement a été d’une efficacité remarquable. Alors qu’il aurait normalement fallu au moins six mois pour soigner de telles blessures, les ourses ont pu être libérées le 17 janvier. « J’ai vraiment été impressionnée par la nette amélioration en terme de temps de guérison », a commenté Jamie Peyton, vétérinaire à UC Davis.

Likez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI