Pepsi admet finalement que son soda contient des ingrédients cancérigènes

Accueil » News » Pepsi admet finalement que son soda contient des ingrédients cancérigènes

Pendant longtemps, Pepsi a refusé de reconnaître que l’un de ses ingrédients constituait un risque sanitaire pour ses consommateurs. Mais, il vient finalement d’admettre la présence de l’ingrédient soupçonné d’être cancérigène.

Une récente action en justice a poussé la société à reconnaître non seulement la présence de l’ingrédient suspect, mais aussi de s’octroyer la propriété.

Le 4-méthylimidazole :

Le 4-méthylimidazole, couramment abrégé 4-MEI, est un composé chimique hétérocyclique de formule CH₃–C₃H₃N₂. Comme le 2-méthylimidazole, c’est un sous-produit de la réaction de Maillard. C’est un ingrédient utilisé pour donner à Pepsi et aux autres boissons gazeuses de couleur caramel leur couleur brune distinctive.

Pepsi admet finalement que son soda contient des ingrédients cancérigènes

Mais c’est aussi un cancérogène connu. Pepsi s’est longtemps battu (juridiquement) contre les exigences de l’état de la Californie pour éviter d’inclure un avertissement cancérigène sur ses produits, craignant que cela nuirait grandement à leurs ventes.

Le Dr Urvashi Rangan, toxicologue, a déclaré que « Peu importe la quantité que les consommateurs boivent, ils ne s’attendent pas à ce que leurs boissons contiennent un cancérogène potentiel. Et nous ne pensons pas que le 4-MeI devrait être dans les aliments. « 

LIRE AUSSI:  Selon la Société Canadienne du Cancer, il y a des risques qu'un Canadien sur deux souffrira du CANCER!

4-Mel a été trouvé dans les produits Pepsi en haut niveau dans un test de Consumer Reports en 2014. Le niveau autorisé est de 29 microgrammes par bouteille ou canenette, mais les quantités trouvées dans les produits Pepsi ont dépassé ce niveau.

C’est pour ça qu’un juge fédéral californien a décidé que l’entreprise devrait s’assurer que le niveau de 4-MEl présent dans ses produits ne dépasse plus les limites fixées par la loi. Les recherches montrent qu’un niveau de 29 microgrammes de produit cancérogène augmentait le risque de cancer de 1%.

Suite à l’instruction du juge, Pepsi devra donc prouver qu’elle suit des protocoles spécifiques pour s’assurer que ses produits répondent aux normes de sécurité. Le 4-Mel est l’un des colorants alimentaires les plus utilisés dans les boissons gazeuses à travers le monde.

Likez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI