Le plus mortel des médicaments en vente libre est toujours dans votre armoire à pharmacie!

Accueil » News » Le plus mortel des médicaments en vente libre est toujours dans votre armoire à pharmacie!

« Comment est-ce arrivé? Comment a-t-elle été empoisonnée par le médicament qui lui est toujours donné, qu’on nous a dit de donner? », Se demande un père après que sa fille de 5 mois soit morte après avoir reçu du Tylenol aux urgences.

En janvier 2002, Christina Hutto a emmené sa fille Brianna, âgée de 5 mois, à l’hôpital pour soigner sa fièvre associée à un rhume. Le personnel médical a décidé de lui donner du Tylenol, le médicament le plus prescrit pour la fièvre. Quelques jours plus tard, Brianna est tombée dans le coma et est décédée peu de temps après des suites d’une insuffisance hépatique.

Tylenol pour enfants vs Tylenol pour bébés :

« Ce n’était pas censé se terminer de cette façon », a déclaré Christina.

LIRE AUSSI:
Comment élever des poules pour le jardinage : Voyez les avantages hallucinants de ce système !

Jusqu’en 2011 le Tylenol pédiatrique était sous forme de deux produits: «le Tylenol pour enfants» et «le Tylenol pour nourrissons», qui était beaucoup plus concentré. Pour la fille de Christina (qui n’avait que 5 mois), l’infirmière lui a donné une cuillère à café de Tylenol pour nourrissons.

Suite à quoi, Brianna a eu une overdose; son foie a échoué en raison d’un empoisonnement à l’acétaminophène.

Les Huttos ont alors intenté une action en justice et le jury a attribué 70% des reproches à l’hôpital; 23% à une filiale de Johnson & Johnson – McNeil Consumer Healthcare Company, le propriétaire de la marque Tylenol; et 7% aux Huttos.

En 2011, après 15 ans de ventes de Tylenol pour enfants et de Tylenol pour nourrissons, McNeil n’a commencé à fabriquer qu’une seule concentration de Tylenol pour enfants. Mais, cela n’a pas mis fin pour autant aux cas de surdosage.

LIRE AUSSI:
Attention : ce papa met en garde les parents contre ce syndrome très dangereux

L’ingrédient actif du Tylenol, l’acétaminophène. Chaque année, les surdoses d’acétaminophène se terminent par 78 000 visites à l’urgence, 33 000 hospitalisations et plus de 150 décès, comme le rapporte The Huffington Post.

Il a causé plus de mal que tout autre analgésique en vente libre. La FDA et McNeil sont au courant de ces statistiques, mais n’ont pas réussi à mettre en œuvre les mesures appropriées pour protéger les patients qui prennent ces médicaments.

Likez et Partagez cet article sur Facebook

VOUS AIMEREZ AUSSI