Le plus profond trou connu de l’homme va si loin que personne ne sait même ce qui se trouve au fond

Accueil » News » Le plus profond trou connu de l’homme va si loin que personne ne sait même ce qui se trouve au fond

À l’école, on nous enseigne que sous la croûte terrestre se trouve un manteau et un noyau. Cependant, certaines personnes théorisent (et faussement) que le centre de la planète pourrait effectivement être creux ou qu’il y a une espèce d’extraterrestres reptiliens qui vivent sous la croûte.

Alors que ces théories sont sans doute stupides, elles parlent de notre fascination pour ce que nous ne pouvons pas voir. Il y a plusieurs décennies, deux pays, à savoir l’Amérique et la Russie, ont entrepris des recherches en forant le trou le plus profond de la Terre dans le but de découvrir ce qu’il y avait comme noyau. Les efforts de la Russie ont abouti à ce qu’on appelle le Kola Superdeep Borehole (ou forage sg3), et en le voyant, vous serez remarquablement épaté.

La découverte du Forage sg3 ou Kola Superdeep :

Les deux équipes américaine et russe ont reçu des instructions très détaillées sur la façon de d’explorer la plate-forme. C’était une opération dangereuse, et une extrême prudence était requise.  Malheureusement, peu de temps après le début du projet, il a été abandonné en raison d’un manque de financement.

Près d’une décennie plus tard, les Russes ont organisé leur propre équipe de forage et ont commencé leur quête pour atteindre le centre de la Terre. Le 24 mai 1970, ils ont jeté leur dévolu sur la péninsule de Kola. Les Russes ont appelé leur entreprise le Kola Superdeep Borehole.

De 1970 à 1994, le groupe de foreurs russes qualifiés a réussi à creuser un tiers de la croûte continentale de la Baltique. Le trou qu’ils ont creusé est toujours le plus profond trou artificiel du monde.

LIRE AUSSI:
Une étude approfondie prouve que boire et fumer vous fait paraître plus vieux que vous ne l’êtes !

C’était la superstructure où le forage de Kola Superdeep a été localisé pendant la période active de creusement. La gigantesque tour qui surplombait l’eau abritait en fait l’énorme foreuse.

L’objectif final du projet de forage était d’atteindre une profondeur de 49 000 pieds dans la croûte terrestre. Il y avait plusieurs trous creusés qui ont débouché sur le trou principal, et la branche la plus profonde, appelée SG-3, a atteint une profondeur impressionnante de 40 230 pieds en 1989.

En 1992, bien que l’équipe russe fût encore à environ 9 000 pieds de leur but initial, le forage s’est brusquement arrêté en raison de conditions dangereuses. La température à une telle profondeur était beaucoup plus élevée que l’équipe l’avait estimée, presque 600 degrés Fahrenheit, et cela rendait le forage impossible.

Bien que le forage ait été complètement arrêté, l’ensemble du projet n’a été officiellement bouclé qu’en 2005. Malheureusement, en 2008, toutes les installations et la superstructure ont été démolies et démantelées.

S’il vous arrive de visiter les ruines du bâtiment sur la péninsule de Kola, vous ne remarquerez peut-être même pas le forage proprement dit. Tout ce qui reste est une petite fermeture  en acier de neuf pouces qui couvre l’ouverture de la surface du trou, qui a depuis été surnommé le «trou de l’enfer».

Likez et Partagez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI