Quelles sont les positions de sommeil recommandées pour les bébés ? 

Accueil » Santé » Grossesse et bébé » Quelles sont les positions de sommeil recommandées pour les bébés ? 

Si vous avez un bébé à la maison, il est essentiel de connaître les positions de sommeil sûres et les conseils pour réduire le syndrome de mort subite du nourrisson qui fait près de 2 500 victimes chaque année aux États-Unis.

Environ 90% des décès subits et inattendus de nourrissons sont dus au SMSN (Syndrome de Mort Subite des Nourrissons) et le moyen le plus efficace d’éviter ce risque est de faire dormir un bébé en bonne santé, sur le dos, c’est-à-dire en position couchée.

Voici quelques positions pouvant mener à SMSN :

  • Faire dormir le bébé sur le ventre ou sur le côté.
  • Endormir le bébé sur des surfaces douces telles que matelas, canapé, matelas à eau, oreiller ou laine d’agneau, avec ou sans parent.
  • Couvrir la tête ou le visage du bébé avec de la literie, ce qui pourrait provoquer une suffocation accidentelle et une surchauffe.
  • Fumer pendant la grossesse ou après l’accouchement.

Il est essentiel de connaître les positions de sommeil sûres et dangereuses d’un bébé pour faire face aux risques susmentionnés.

1. sommeil sur le dos

Les bébés doivent être placés sur le dos pour les siestes, les courtes périodes de repos et le sommeil la nuit.

  • La position «sommeil sur le dos» réduit le risque de SMSN chez les bébés, car elle maintient les voies respiratoires ouvertes.
  • L’Institut national américain pour la santé des enfants et le développement humain (NICHD) a qualifié cette position de meilleure position de sommeil pour les bébés.
  • Depuis que l’American Academy of Pediatrics a formulé la recommandation «Retour au sommeil» en 1992, le taux de SMSN a chuté de plus de 50%.

Risques liés à la position «sommeil sur le dos»

Si les enfants sont placés longtemps dans le dos dans la même position, cela pourrait entraîner une «plagiocéphalie positionnelle» un cas de tête aplatie ou mal formée et une «brachycéphalie», un aplatissement de l’arrière du crâne. La forme deviendra normale au moment où ils auront atteint l’âge d’un an et nécessitera rarement un traitement.

Des techniques simples de repositionnement peuvent être utilisées pour éviter de telles conditions :

  • Faire reposer le bébé de l’autre côté de la tête plutôt que du côté aplati.
  • Réduire le temps passé par les bébés dans les transporteurs ou les sièges d’auto.
  • De plus en plus de câlin.
  • Changer l’orientation du bébé dans le berceau afin qu’il n’ait pas toujours tendance à voir les mêmes choses dans une direction.

2. sommeil sur le ventre

Plusieurs théories découragent les parents de faire dormir un bébé sur le ventre parce que :

  • Cela pourrait exercer une pression sur la mâchoire du bébé en réduisant les voies respiratoires et en limitant le souffle.
  • Le bébé pourrait s’étouffer s’il dormait à plat ventre sur un matelas très moelleux.
  • Il pourrait respirer les microbes présents sur le matelas.

Dans de rares cas, pour des raisons médicales, les médecins peuvent conseiller aux parents de faire dormir le bébé sur le ventre plutôt que sur le dos.

  • Peu de médecins pensent que dormir sur le ventre peut être bénéfique pour les bébés atteints de reflux gastro-oesophagien grave ou de certaines malformations des voies respiratoires supérieures, tel que le syndrome de Pierre Robin, qui entraînent des épisodes d’obstruction aiguë des voies respiratoires. Cependant, aucune étude récente n’a soutenu ou réfuté les avantages. Les prestataires de soins de santé devraient considérer les avantages et les risques potentiels avant de recommander cette position.
  • Le danger de vomir était l’argument le plus important pour obliger le bébé à dormir sur le ventre, car les médecins pensaient qu’il serait dangereux que le bébé vomisse alors qu’il est obligé de dormir sur le dos. Ils avaient l’habitude de penser que les bébés peuvent s’étouffer en raison d’un manque de force suffisante pour faire tourner la tête. Cependant, les bébés qui dorment sur le dos n’ont aucune difficulté à tourner la tête s’ils sont malades.

3. dormir sur le côté

Il est dangereux pour les bébés de dormir sur le côté car ils risquent de se retrouver sur le ventre, ce qui augmente le risque de SMSN.

  1. Évitez la literie en vrac : Il est conseillé d’utiliser un matelas ferme pour votre bébé. Les experts suggèrent de ne pas utiliser de coussins protecteurs, d’oreillers, de draps moelleux ou d’animaux en peluche autour du bébé dans le berceau. En termes simples, tout ce qui pourrait couvrir la tête d’un bébé pendant son sommeil n’est pas recommandé.
  2. Gardez le berceau simple : n’utilisez pas de couette sous un bébé dans le berceau. Laissez le nourrisson dormir de sorte qu’il ne puisse pas se glisser sous la literie. Utilisez un matelas ferme et propre qui s’adapte bien au lit et rentrez solidement les draps. Les côtés ou les extrémités du berceau doivent être suffisamment hauts pour empêcher le bébé de sortir ou de ramper.
  3. Évitez de couvrir la tête du bébé : Les couvertures ne doivent être couvertes que jusqu’à la poitrine du bébé, les bras découverts, afin d’éviter de déplacer la couverture sur la tête et d’éviter ainsi la suffocation. L’American Academy of Pediatrics recommande d’utiliser un «sac de couchage pour bébé» comme type de literie pour le garder au chaud sans couvrir la tête.
  4. Évitez les vêtements trop chaud : les bébés doivent être vêtus de façon légère pour dormir. Évitez de trop emballer et vérifiez si le bébé n’a pas chaud.
  5. Bon environnement de sommeil : Il est important de maintenir un environnement de sommeil très frais avec une température d’environ 20 degrés Celsius pour le bébé.
  6. Vaccination : Une enquête menée par l’École de santé publique de Berlin sur la vaccination contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche a conclu  « qu’une couverture vaccinale accrue du DTP est associée à une diminution de la mortalité par SMSN. Il convient de mettre l’accent sur les recommandations actuelles relatives à la vaccination DTP opportune afin de prévenir non seulement des maladies infectieuses spécifiques, mais aussi potentiellement le SMSN. » Assurez-vous que votre bébé est immunisé.
  7. Utilisez une tétine (aux heures de sommeil ) : L’American Academy of Pediatrics considère les tétines utiles pour prévenir le SMSN. Cependant, ne forcez pas le bébé s’il n’en veut pas ou s’il tombe de sa bouche.
  8. Utilisation des appareils électroniques : Pour vous permettre de dormir paisiblement, utilisez l’un des nombreux moniteurs pour bébé, des thermostats alimentés par une application ou de petites alarmes disponibles pour surveiller la position de sommeil ainsi que les fonctions vitales de votre bébé.
  9. Partager la même pièce : Les parents devraient partager la même pièce avec le bébé pour un allaitement et un contact pratiques. Le berceau dans lequel le bébé dort devrait être plus proche des parents.
  10. Pas dans le même lit : idéalement, les bébés ne devraient pas partager le lit avec leurs parents, frères et sœurs ou autres enfants. Les jumeaux, triplets et plus doivent dormir séparément. Ne partagez pas le lit avec votre bébé, surtout si vous ou votre partenaire avez bu, fumé ou pris des médicaments susceptibles de provoquer un sommeil profond. Le tabagisme et l’usage de substances telles que les drogues ou l’alcool augmentent considérablement le risque de SMSN et de suffocation chez les bébés si le lit est partagé.

Regardez la vidéo complète ici :

Loading...
VOUS AIMEREZ AUSSI