Pourquoi 40% des femmes en couple augmentent le chauffage en cachette ?

Accueil » Maison » Astuces maison » Pourquoi 40% des femmes en couple augmentent le chauffage en cachette ?

De nouvelles recherches suggèrent que la température idéale à la maison constitue très souvent une question épineuse, source de discorde au sein des couples.

Alors, bien que les températures corporelles soient similaires chez les hommes et les femmes, une différence biologique subtile serait l’origine de cette discorde.

Découvrez laquelle :

Une Etude menée par l’entreprise Corgi HomePlan spécialisée dans la maintenance de chauffages et de thermostats, constate qu’un couple sur trois se disputait autour du degré de chauffage de leur intérieur.

Pourquoi les femmes augmentent le chauffage en cachette ?

La recherche est probablement loin des rigueurs de la science évaluée par les pairs. Cependant, il existe des preuves solides pour soutenir l’idée que les femmes sont plus sensibles au froid.

Une étude réalisée en 2015 par des scientifiques néerlandais, par exemple, a constaté que les femmes sont à l’aise à une moyenne température de 2,5 ° C de plus que les hommes, dont la température idéale varie généralement entre 24 et 25 ° C.

Les hommes et les femmes ont à peu près la même température corporelle, à plus de 37 ° C; en fait, certaines études ont trouvé que la température corporelle du corps féminin est légèrement plus élevée.

Cependant, notre perception de la température dépend davantage de la température de la peau, qui, pour les femmes, tend à être plus faible. Une étude a rapporté que la température moyenne des mains des femmes exposées au froid était de près de 3 ° C inférieure à celle observée chez les hommes.

LIRE AUSSI:  Ce sont les 10 habitudes de douche que vous avez besoin de Laisser tomber

L’hormone féminine œstrogène y contribue car elle épaissit légèrement le sang, réduisant le flux vers les capillaires qui alimentent les extrémités du corps. Cela signifie que, chez les femmes, le flux sanguin vers le bout des doigts et des orteils a tendance à s’arrêter plus facilement lorsqu’il fait froid.

Le métabolisme du corps joue également un rôle, car il détermine la rapidité avec laquelle l’énergie thermique est produite et, en moyenne, les femmes ont un métabolisme plus faible que les hommes.

En termes simples, une masse musculaire plus élevée a tendance à se traduire par un métabolisme au repos plus élevé, ce qui est lié à la combustion de plus de calories et à un débit sanguin plus élevé, qui aident à réchauffer les extrémités.

Voilà qui justifie donc les constats de l’étude, affirmant qu’une femme sur deux augmente le thermostat en cachette pour ne pas être gelée.

Likez et Partagez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI