Premier cas humain signalé dans le Connecticut : Un bébé infecté par une maladie rare causée par les tiques !

Accueil » News » Premier cas humain signalé dans le Connecticut : Un bébé infecté par une maladie rare causée par les tiques !

Dans un rapport publié en Novembre dernier par les « Centers for Disease Control and Prevention » (CDC),  on y relate un cas d’infection particulier survenu chez un enfant âgé d’à peine 5 mois, dans le Connecticut, au Nord-est des États-Unis.

Selon le rapport, tout a commencé par de la fièvre et des vomissements. Ensuite, le bébé de 5 mois a développé des contractions faciales, des convulsions et une raideur au niveau de son bras droit. Inquiets, les parents se sont hâtés pour l’emmener au « Connecticut Children’s Medical Center », afin qu’il puisse bénéficier de soins médicaux.

Une infection rare à la cause encore inconnue !

Les cliniciens ont effectué des tests, y compris une IRM cérébrale qui présentait des signes clairs d’une infection grave.

Premier cas humain signalé dans le Connecticut : Un bébé infecté par une maladie rare causée par les tiques.

Les tests ont montré que le bébé n’avait pas de méningite, mais, il présentait par contre une forme d’inflammation inhabituelle dans les parties profondes de son cerveau.

Les médecins ne savaient pas ce qui causait l’inflammation. Mais les parents ont dit que deux semaines plus tôt, ils avaient retiré une tique du genou du bébé, et que la tique y était restée pendant deux à trois heures. Ce sont ces révélations qui ont mis les médecins  sur la piste de la maladie dont souffrait le bébé.

Suite aux révélations des parents, les professionnels de la santé ont conclu que le bébé souffrait d’une forme de maladie rare pouvant être transmise par une tique, il s’agissait de l’encéphalomyélite de Powassan. Le Dr. Nicholas Bennett, spécialiste des maladies infectieuses qui était chargé du bébé, a alors a demandé des tests pour la maladie au niveau  de la CDC. Les tests ont confirmé la maladie.

LIRE AUSSI:  CHOC : Selon une nouvelle étude, les rats nourris avec du maïs OGM pendant 90 jours ont subi de graves dommages aux intestins !

L’infection du bébé de 5 mois est le  premier cas d’encéphalomyélite de Powassan humain signalé dans le Connecticut :

L’encéphalomyélite de Powassan est un cas de maladie très rare. Le rapport de la CDC indique qu’en moyenne, sept cas d’infection ont été signalés annuellement aux États-Unis entre 2006 et 2015. La plupart des cas se sont produits dans les régions du Nord-est et des Grands Lacs à la fin du printemps, au début de l’été et à la mi-automne, période durant laquelle les tiques deviennent plus actives.

Plusieurs États, dont le Minnesota, le New Hampshire et la Virginie, ont signalé leurs premiers cas de virus Powassan au cours des sept dernières années, mentionne le rapport. On ne sait pas si cela représente une propagation du virus dans la population locale de tiques, ou une augmentation des tests et la reconnaissance du virus comme une cause de maladie humaine.

Un traitement en cours …

« Je pense que nous devons penser plus souvent à effectuer des tests de ce genre », a déclaré le Dr. Bennett. «Nous ne savons pas combien les infections sont fréquentes et je pense qu’avec les tests, nous serons en mesure de donner aux familles et aux patients les meilleurs conseils sur ce à quoi en cas d’infection ». Rajoute-t-il.

Pour infos, les tiques Ixodes scapularis qui peuvent transmettre le virus sont souvent très petites, a-t-il dit, à peu près de la taille varient de celle d’une tête d’épingle à une graine de pomme, et peuvent facilement être manquées. La tique est également le vecteur principal de la maladie de Lyme.

Likez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI