Prenez Garde : Ce médicament populaire pour enfants est «Essentiellement de la méthamphétamine» !

Accueil » News » Prenez Garde : Ce médicament populaire pour enfants est «Essentiellement de la méthamphétamine» !

Les quatre principaux déséquilibres endocriniens incluent la hausse de la noradrénaline et du cortisol, le dysfonctionnement de la dopamine, la carence en sérotonine et l’irrégularité de l’insuline. Chacun de ces déséquilibres sont enracinés dans les carences nutritionnelles dont la correction, améliore les symptômes de l’hyperactivité et l’inattention.

Il y a eu tant de controverse autour du TDAH depuis les années 1970. Les sujets de discussion comprennent les causes des préoccupations, son existence, les formes suggérées de traitement, et l’utilisation des stimulants comme une forme de traitement pour les enfants et les critères utilisés dans un diagnostic de TDAH. Les critères suggèrent que pour un diagnostic, les symptômes devaient commencer entre les âges de 6-12 et de continuer pendant plus de 6 mois.

Déséquilibres neuroendocriniens chez les enfants :

Des maladies surdiagnoctiquées conduisent souvent à des diagnostiques erronés, comme c’est le cas du TDAH conduisant à un sous-traitement de divers troubles psychiatriques. Selon l’American Journal of Psychiatry, il y a des préoccupations soulevées concernant l’augmentation de la sévérité de la schizophrénie et du trouble bipolaire, chez les individus avec une histoire de l’utilisation de stimulants pour le TDAH dans l’enfance.

Ces stimulants ne sont pas approuvés pour les enfants âgés de 2 à 6 ans. Malgré cela, entre 0,51% et 1,23% des enfants entre ces âges sont traités par des stimulants. L’Institut national de la santé mentale déclare que «Sous surveillance médicale, les médicaments stimulants sont considérés comme sûrs», de sorte qu’ils recommandent des stimulants pour le traitement du TDAH.

Bien que, le 9 février 2006, la Food and Drug Administration des États-Unis a recommandé une étiquette d’avertissement reconnaissant les risques cardiovasculaires de l’utilisation d’un stimulant pour traiter le TDAH.

Récemment, dans une interview sur MSNBC, l’expert en toxicomanie Carl Hart, de l’université de Columbia, a déclaré ceci : «Il n’y a pas beaucoup de différence entre la drogue diabolisée, la méthamphétamine et le médicament d’ordonnance Adderall ». Découvrez plus sur cette affaire dans la suite de cet article

Voici comment la méthamphétamine s’est reconvertie en stimulant pour le traitement du TDAH :

Voir la page suivante (Cliquez sur le bouton jaune en dessous)

Page suivante
Loading...
VOUS AIMEREZ AUSSI