Un puissant composé anticancéreux présent dans les oignons rouges capable de «détruire» les tumeurs cancéreuses

Accueil » Santé » Maladies & douleurs » Cancers » Un puissant composé anticancéreux présent dans les oignons rouges capable de «détruire» les tumeurs cancéreuses

Une étude publiée dans Food Research International a révélé que les oignons rouges contiennent des antioxydants puissants qui détruisent efficacement les cellules cancéreuses.

Dans le cadre de l’étude, une équipe de chercheurs de l’Université de Guelph, en Ontario, au Canada, a examiné cinq variétés d’oignons et testé leurs composés anticancéreux contre des cellules cancéreuses du côlon cultivées en laboratoire.

Les résultats prometteurs :

Les experts de la santé ont constaté que les oignons rouges éliminaient efficacement les cellules cancéreuses du côlon. L’équipe a également noté que le «Ruby Ring» était la variété d’oignons la plus puissante pour tuer les cellules malignes.

Selon l’équipe de recherche, les oignons rouges contenaient des concentrations significativement élevées de quercétine flavonoïde. Les experts ont également noté que les oignons rouges étaient riches en anthocyanine, un composé qui renforce les propriétés de piégeage de la quercétine.

De plus, l’étude a également révélé que les oignons rouges étaient tout aussi puissants dans l’élimination des cellules cancéreuses du sein.

L’auteur principal, le Dr Abdulmonem Murayyan, a déclaré que « l’anthocyanine est essentielle pour donner de la couleur aux fruits et aux légumes. Il est donc logique que les oignons rouges, de couleur plus foncée, aient le plus de pouvoir contre le cancer ».

LIRE AUSSI:  "Ne perdez pas espoir, le cancer est curable" - Informations utiles d'un spécialiste allemand du cancer.

« Nous avons trouvé que les oignons sont excellents pour tuer les cellules cancéreuses. Ils activent des voies qui encouragent les cellules cancéreuses à subir la mort cellulaire. Ils favorisent un environnement défavorable pour les cellules cancéreuses et perturbent la communication entre elles, ce qui inhibe la croissance ».

« La prochaine étape consistera à tester les pouvoirs de lutte contre le cancer du légume dans les essais sur l’homme « , a conclu le chercheur.

Cependant, l’expert externe Justine Alford reste un dubitatif quant aux résultats. Le Dr Alford est actuellement agent principal d’information scientifique pour le « Cancer Research U.K ».

Selon lui, « les chercheurs ont découvert que les extraits de certains types d’oignons pouvaient tuer les cellules cancéreuses intestinales dans un laboratoire, mais cela ne signifie pas que la même chose se produirait dans le corps d’une personne, car c’est beaucoup plus complexe ».

« Si les scientifiques peuvent démêler quelles molécules dans les oignons ont ces effets apparemment bénéfiques, alors peut-être qu’ils pourraient être étudiés comme un médicament potentiel à l’avenir « , a déclaré le Dr Alford.

Likez et Partagez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI