Rapport : Un laboratoire indépendant découvre le glyphosate dans 5 vaccins différents pour enfants !!

Accueil » News » Rapport : Un laboratoire indépendant découvre le glyphosate dans 5 vaccins différents pour enfants !!

Voici ce qu’a révélé cette étude indépendante sur 5 vaccins destinés à des enfants :

 

Le glyphosate a été considéré comme un “cancérogène probable pour l’homme” par l’Organisation mondiale de la Santé au début de l’année et a été lié à de nombreux problèmes de santé. Sa présence dans le vaccin ROR et dans d’autres vaccins est particulièrement inopportune, étant donné que ces vaccins et leurs constituants chimiques sont injectés dans le corps des enfants.

«Je suis profondément préoccupé par l’injection de glyphosate, un pesticide connu, directement chez les enfants. Ni le Roundup ni le glyphosate n’ont été testés pour la sécurité en tant qu e substances injectables. L’injection est une voie d’entrée très différente de la voie orale. Les toxines injectées, même en petites doses, peuvent avoir des effets profonds sur les organes et les différents systèmes du corps », a déclaré le Dr Toni Bark, fondateur et directeur médical du Centre pour la prévention et le renversement des maladies, dans l’article EcoWatch.

Voici les vaccins mis en cause :

Les vaccins testés par Moms Across America et qui ont montré qu’ils contiennent du glyphosate étaient les suivants :

  • DTAp Adacel (Sanofi Pasteur), qui contenait 0,123 partie par milliard de glyphosate
  • Influenza Fluvirin (Novaris), qui est venu à 0,331 ppb de glyphosate
  • HepB Energix-B (Glaxo Smith Kiline, à 0,325 ppb de glyphosate
  • Pneumonoccal Vax Polyvalent ne contenant pas de glyphosate
  • Pneumovax 23 (Merk), qui avait 0.107 ppb de glyphosate
  • MMR II (Merck), à 2,671 ppb de glyphosate.

Le groupe a envoyé une lettre à la Food and Drug Administration des États-Unis, CDC, EPA, les National Institutes of Health, le ministère de la Santé de la Californie et la sénatrice Barbara Boxer demandant à chacun de fournir des tests supplémentaires de vaccins pour ce produit chimique nocif pour rappeler les vaccins contaminés Et de révoquer la licence de glyphosate afin d’éviter que la contamination ne se reproduise.

Page précédente
VOUS AIMEREZ AUSSI